Skip to Main content Skip to Navigation

La rupture des relations diplomatiques franco-saoudiennes durant la crise de Suez : la poursuite d'une relation bilatérale officieuse (1950-1965)

Résumé : La rupture des relations diplomatiques franco-saoudiennes est officiellement actée le 6 novembre 1956. Une décision prise par le souverain Al Saoud (1953-1964) à la suite de l'attaque tripartite de la France, de la Grande-Bretagne et d’Israël dans le Sinaï, elle-même consécutive à la nationalisation du canal de Suez par le colonel Gamal Abdel Nasser. Mais si l'Arabie saoudite rompt avec son allié français en solidarité avec son partenaire égyptien, la nature de leur relation est toute autre sur le plan officieux. Dans les creux des contacts entre ministres, diplomates et agents de terrain : contrats militaires, rencontres bilatérales et la poursuite d'une relation économique privilégiée sont de mises entre la France et l'Arabie saoudite. En effet, le premier tente de reconquérir une légitimité internationale en approchant les pays du Proche-Orient et le second de consolider ses infrastructures étatiques en faisant appel à l'expertise de ses alliés occidentaux. Si la France présente des difficultés d'adaptation aux codes politiques et commerciaux des Saoudiens, elle est toutefois dans le trio de tête occidental que le royaume réquisitionne en vue de renforcer sa puissance militaire. Malgré le véto britannique au NEACC (Near East Arms Coordinating Committee) à la vente d'armes françaises aux Saoudiens, le Ministère des Affaires étrangères multiplie les tentatives pour satisfaire les souhaits de l'émir Méchal, ministre de la Défense saoudien, notamment en armement offensif. En outre, alors que l'Arabie saoudite condamne la politique de répression française en Algérie et en Afrique du Nord sur la scène internationale, les deux pays continuent de communiquer dans l'ombre de leur rupture jusqu’à la reprise de leurs relations le 13 septembre 1962. Ce mémoire revient à la fois sur les événements en marge de la rupture officielle, racontés dans les archives de la Courneuve, de Nantes, du Service Historique de la Défense, du Sénat, de la Banque de l’Indochine et de KEW, mais également sur le commencement des relations diplomatiques franco-saoudiennes. Selon l'historiographie française et anglo-saxonne, ces dernières ne débutent réellement qu'à partir de 1967, année de la visite de Fayçal à Paris, mais aussi de l'absence d'embargo pétrolier contre les Saoudiens de la part du général de Gaulle. On trouve pourtant dans les archives diplomatiques des projets communs aux deux pays dès les années 1950. Par exemple, la mise en place d'une cité militaire franco-saoudienne en 1953 sur le sol saoudien, à Khardj, et dont le contrat est porté par l'émir Méchal et signé dès l'année 1950. Une initiative qui structure une relation politico-militaire qui est préservée durant la rupture des relations officielles. La France n’est pas seulement un « partenaire de compensation » selon la formule de l’ancien ambassadeur saoudien Faisal Al-Mejfel mais un interlocuteur politique et militaire à fort potentiel pour les Saoudiens. Ce mémoire tend dès lors à réhabiliter la chronologie des relations diplomatiques franco-saoudiennes dans les années 1950, à analyser la nature de leurs relations qui se détériorent dès l’année 1955, la rupture des relations diplomatiques et les contacts officieux qui perdurent entre les deux pays jusqu'à la reprise du dialogue à la suite des accords d'Évian, et enfin un renforcement du tandem militaire lors du rétablissement de la cité de Khardj en 1965.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [140 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02156105
Contributor : Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Ufr 09 <>
Submitted on : Friday, June 14, 2019 - 10:29:31 AM
Last modification on : Sunday, January 19, 2020 - 6:38:37 PM

File

2018 LEBRUN Rup.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02156105, version 1

Citation

Claire Lebrun. La rupture des relations diplomatiques franco-saoudiennes durant la crise de Suez : la poursuite d'une relation bilatérale officieuse (1950-1965). Histoire. 2018. ⟨dumas-02156105⟩

Share

Metrics

Record views

54

Files downloads

126