Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Carcinose péritonéale et cancer de la prostate : histoire naturelle et impact du site métastatique sur la survie des patients

Résumé : Objectif : le but de cette étude était de caractériser la carcinose péritonéale, un site peu décrit de métastases de cancer de la prostate. Matériel et méthodes : cette étude rétrospective a été menée chez 294 patients atteints de cancer de la prostate métastatique dont 285 avec des données disponibles et analysables. Tous les patients ont été inclus prospectivement dans des études de phase 3 portant sur des patients dont le cancer était hormono-sensible (n=93), résistant à la castration pré-docétaxel (n=115), et résistant à la castration post-docétaxel (n=86). Toutes les imageries ont été relues rétrospectivement par un senior en radiologie expert et les sites d'atteinte métastatique ont été classés comme suit: métastases ganglionnaires exclusives (GG), métastases osseuses avec ou sans métastases ganglionnaires (groupe os), métastases pulmonaires avec ou sans autre site métastatique sauf les métastases hépatiques (groupe pulmonaire), métastases hépatiques quelles que soient les métastases associées (groupe hépatique) et enfin les atteintes péritonéales hors atteinte hépatique (groupe PEC). La survie globale (SG) et la survie sans progression (SSP) ont été évaluées par la méthode de Kaplan Meier. Résultats : La prévalence de la PEC était de 9.47% [95%CI : 6.06–12.87%], (n=27/285). Celle-ci augmente avec le stade de la maladie : 3/285 (1 %) en phase hormono-sensible, 21/285 (7.3%) en phase de résistance à la castration pré- et post-docétaxel. La PEC est le 4ème site métastatique le plus fréquent après les métastases osseuses, ganglionnaires et hépatiques. Les médianes de SG par site métastatique étaient les suivantes : hépatique 5.08 ans [95%CI :4.85 – 5.30], osseuse 9.5 ans [95%CI : 9.44 – 9.55], pulmonaire 9.7 ans [95%CI : 9.01-10.48], PCE 9.83 ans IC [95%CI : 9.39-10.27] et ganglionnaire 14.83 ans [95%CI : 13.55 – 16.1]. Les médianes de SSP par site métastatique étaient les suivantes : hépatique 1.08 ans [95%CI : 0.85-1.82], pulmonaire 1.66 ans [95%CI : 1.17-2.15], PEC 2.08 ans [95%CI: 1.5-2.65], osseuse 2.08 ans [95%CI: 1.65-2.50] , ganglionnaire 5.08 ans [95%CI: 2.97-6.96]. Conclusion : la carcinose péritonéale est le 4ème site métastatique le plus fréquent de cancer de prostate. Le site anatomique métastatique est prédictif du pronostic : groupe pronostique favorable (métastases ganglionnaires exclusives), groupe pronostique intermediaire (métastases osseuses, pulmonaires ou péritonéales), et groupe de pronostic défavorable (métastases hépatiques).
Complete list of metadatas

Cited literature [46 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02157936
Contributor : Philippe Barbey <>
Submitted on : Monday, June 17, 2019 - 3:42:01 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:37:47 PM

File

Nadoua Bellar-Charidine. Thès...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02157936, version 1

Collections

Citation

Nadoua Bellar-Charidine. Carcinose péritonéale et cancer de la prostate : histoire naturelle et impact du site métastatique sur la survie des patients. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02157936⟩

Share

Metrics

Record views

80

Files downloads

57