Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

État des lieux des connaissances des patients picards consultant en cabinets de médecine générale, à propos du mélanome

Résumé : Introduction : en France, le mélanome représente un réel problème de santé publique : son incidence augmente, et sa létalité est importante en cas de prise en charge tardive. Le patient, par le biais des auto-examens cutanés, est un acteur majeur de la surveillance et du diagnostic précoce. La règle ABCDE est le socle d’une surveillance efficace. L’objectif était de réaliser un état des lieux des connaissances des patients à propos du mélanome. L’objectif secondaire était de décrire les attentes et les freins que cette pathologie peut susciter. Matériel et méthodes : une étude épidémiologique, descriptive, quantitative, transversale, a été réalisée du 5 février au 30 juin 2018. Elle s’adressait aux patients âgés de 15 ans et plus, consultant en médecine générale en Picardie, quel que soit le motif. Les auto-questionnaires, anonymes, étaient mis à disposition dans les salles d’attente. Selon l’HAS, une lésion est considérée comme suspecte si deux des critères ABCDE sont présents, et le critère E (évolutivité) est le plus pertinent. Nous avons ainsi établi 3 niveaux de connaissances : mauvais (ignorance du caractère malin et des critères ABCDE, ou ayant répondu « Ne sait pas »), niveau acceptable (connaissance du critère « évolutivité » uniquement), et bon niveau (connaissance d’au moins 2 critères ABCDE, dont le critère « évolutivité », et du caractère malin). Les facteurs socio-économiques, la présence de facteurs de risque, l’implication dans la surveillance, le suivi médical et le niveau d’information, ont été analysés afin de rechercher une influence sur le niveau de connaissances. Résultats : 312 questionnaires ont été analysés. Un tiers des patients avait un mauvais niveau de connaissances, 13,8% avaient un niveau acceptable, et 17,9% avaient un bon niveau. Des facteurs ont été identifiés comme pouvant influencer le niveau de connaissances : le sexe, les antécédents de mélanome, l’exposition volontaire au soleil, les antécédents de brûlures dans l’enfance, le phototype, l’implication dans la surveillance cutanée, et le niveau d’information. 87,5% des patients attendaient davantage d’informations, principalement par le biais des médecins. 13,5% refuseraient de consulter en cas d’inquiétude, surtout, entre autres, du fait de l’incapacité à reconnaître les signes suspects, et par peur du diagnostic. Discussion : peu d’études françaises ont étudié les connaissances des patients concernant les signes cliniques devant faire suspecter un mélanome cutané. La prédominance du mauvais niveau de connaissances dans notre étude semble inquiétante. Cependant, seuls les critères ABCDE ont été étudiés, or d’autres signes inquiétants peuvent être connus des patients. Conclusion : le niveau de connaissances des patients picards peut remettre en cause l’efficience des auto-examens cutanés. Les médecins doivent davantage aborder ce sujet, et la mise en place d’une consultation dédiée, valorisée par une nouvelle cotation, permettrait aux médecins généralistes d’avoir plus de temps à consacrer à la sensibilisation des patients.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [59 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02168341
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Friday, June 28, 2019 - 3:34:39 PM
Last modification on : Monday, September 9, 2019 - 1:13:03 AM

File

Caron Mélanie. Thèse d'exerc...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02168341, version 1

Collections

Citation

Mélanie Caron. État des lieux des connaissances des patients picards consultant en cabinets de médecine générale, à propos du mélanome. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02168341⟩

Share

Metrics

Record views

58

Files downloads

94