Impact des facteurs d’agression cérébrale secondaire d’origine systémique (ACSOS) sur le pronostic à court terme des patients admis en réanimation avec encéphalopathie septique

Résumé : Introduction : le sepsis se complique dans environ 50% des cas d’une dysfonction cérébrale aiguë, ou encéphalopathie associée au sepsis (EAS). Les données sur les facteurs potentiellement modifiables qui contribuent à l’évolution naturelle de l’EAS restent peu étudiées. Les facteurs d’agressions cérébrale secondaire d’origine systémique (ACSOS) sont des facteurs potentiellement modifiables pouvant aggraver une agression primitive du cerveau. L’objectif de notre étude est de déterminer si, dans une population de patients septiques avec encéphalopathie en réanimation, la présence d’un ou plusieurs ACSOS sur les 2 premiers jours de réanimation est associée au pronostic à court terme. Méthodes : nous avons conduit une analyse rétrospective à partir des données de la base de données prospective multicentrique OUTCOMEREA française. Nous avons inclus des patients avec un sepsis sévère ou un choc septique hospitalisés en réanimation depuis au moins 3 jours avec un score de Glasgow≤13. Pour chaque patient nous avons donc analysé les perturbations métaboliques présentes ou absentes au cours des 2 premiers jours d’hospitalisation en réanimation et son impact sur la mortalité en utilisant un modèle de cox. Résultats : nous avons inclus 943 patients dans l’étude. Comparés aux patients morts à J14, les patients vivants à J14 avaient significativement moins d’hypoglycémie, moins d’hypothermie, moins d’hypoxémie, moins d’hypotension et un ACSOS hématocrite plus fréquemment contrôlé. Après ajustement sur les facteurs confondants (SOFA score excluant la composante neurologique, le type d’admission médicale et la comorbidité hépatique), les ACSOS suivants étaient associés à la mortalité : l’hypoglycémie (hazard ratio ajusté (aHR)= 2,251, intervalle de confiance à 95% (IC 95) 1,57-3,23), l’hypothermie (aHR 1,352, IC95 0,1,05-1,74) et l’hyperoxie (aHR=1,35, IC95 1,02-1,79). Discussion : l’hypoglycémie, l’hypothermie et l’hyperoxie sont des perturbations métaboliques communes qui représentent des facteurs potentiellement modifiables qui participent au mauvais pronostic de l’encéphalopathie associée au sepsis. Cependant une relation causale reste à démontrer.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [31 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02172767
Contributor : Université Paris Descartes - Scd <>
Submitted on : Thursday, July 4, 2019 - 9:56:41 AM
Last modification on : Sunday, July 14, 2019 - 1:57:17 AM

File

ThExe_POUJADE_Julien_DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02172767, version 1

Citation

Julien Poujade. Impact des facteurs d’agression cérébrale secondaire d’origine systémique (ACSOS) sur le pronostic à court terme des patients admis en réanimation avec encéphalopathie septique. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02172767⟩

Share

Metrics

Record views

5

Files downloads

15