Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Représentations, facteurs limitant et favorisant l’acceptation des antidépresseurs en médecine générale : Une étude qualitative auprès de patients ayant initialement refusé un antidépresseur en Haute-Loire

Résumé : Introduction : Une surconsommation chronique de benzodiazépines est constatée depuis longtemps en France. Celle-ci contraste avec une prévalence importante des troubles de l’humeur non traités. Les études montrent qu’une meilleure prise en charge de ces troubles permet de diminuer cette surconsommation. Un des freins constatés est une difficulté d’acceptation des antidépresseurs. Objectifs : Explorer les facteurs limitant et favorisant l’acception des antidépresseurs, ainsi que leur représentation chez des patients ayant eu des difficultés à accepter un traitement. Méthode : Étude qualitative par entretiens semi-dirigés, auprès de patients ayant initialement refusé un traitement antidépresseur proposé pour la première fois. Recrutés auprès de médecins généralistes en Haute-Loire. Analyse thématique sur retranscription littérale. Résultats : 11 entretiens, incluant 8 femmes et 3 hommes, d’âge moyen 48 ans, ont été réalisés entre Janvier 2018 et Novembre 2018. Notre échantillon comprenait 8 patients qui ont fini par accepter le traitement, et 3 qui ne l’ont jamais accepté. L’analyse qualitative nous a permis de définir deux profils de patients : les patients participatifs et acteurs de leur prise en charge, et les patients passifs. Les facteurs limitant l’acceptation identifiés sont : un manque de connaissance important, avec une confusion parmi les traitements psychotropes, entrainant une peur accrue de la dépendance et de la somnolence ; une représentation très négative de la pathologie dépressive, une volonté de guérir seuls, par fierté ; un traitement trop long à être efficace ; un refus parfois symptomatique d’une aboulie, anhédonie ; certaines relations médecin/patient ; et des patients souvent isolés dans leur pathologie. Concernant les facteurs favorisants, on retrouve : une meilleure connaissance des pathologies que de leurs traitements ; une meilleure éducation à la pathologie ; la mise en place de mesures paramédicales associées ; des consultations répétées en cas de refus, un temps de réflexion ; la qualité de la relation médecin/patient ; le soutien de proches. Certains patients émettent le souhait de pouvoir prendre contact avec d’autres patients afin de partager leurs expériences. Conclusion : L’acceptation des antidépresseurs peut être un processus long et multifactoriel, qu’il faut savoir respecter et encadrer. Une meilleure connaissance pour les médecins de ces facteurs pourrait réduire ce délai, ainsi qu’une meilleure information collective ou individuelle.
Complete list of metadatas

Cited literature [45 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02192629
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Wednesday, July 24, 2019 - 8:53:05 AM
Last modification on : Tuesday, October 8, 2019 - 1:14:02 PM

File

Thèse_CHARDENOUX_Amaury.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02192629, version 1

Collections

Citation

Amaury Chardenoux. Représentations, facteurs limitant et favorisant l’acceptation des antidépresseurs en médecine générale : Une étude qualitative auprès de patients ayant initialement refusé un antidépresseur en Haute-Loire. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02192629⟩

Share

Metrics

Record views

84

Files downloads

233