Intérêt de la danse-thérapie chez les adultes victimes d'inceste dans leur enfance - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Interest of dance-therapy use in adult victims of childhood incest

Intérêt de la danse-thérapie chez les adultes victimes d'inceste dans leur enfance

Abstract

Ever since antiquity, a number of authors have been interested in the clinical presentation of psychotraumatism. Nowadays, various classifications (DSM IV, DSM V and CIM 10) define psychic traumatism and symptoms of post-traumatic stress disorder (PTSD). A traumatism can be crudely defined as a brutal event during which the subject is confronted with the reality of one’s own death or that of loss of one’s physical integrity. PTSD is diagnosed using four criteria: recurrence syndrome, avoidance syndrome, neurovegetative activation as well as detrimental changes of cognition and humor, all within at least one month following trauma onset. PTSD is a public health issue, as demonstrated by the 2015 inquiry of AIVI («Association Internationale des Victimes de l’Inceste» or «International Association of Incest Victims»), which revealed that 22% of respondents had declared themselves as victims of incest. Clinical management of such patients comprises of both, medicinal and psychotherapeutic treatments, such as dance-therapy. It was born in the 1940s, out of the confluence of modern dance and psychoanalysis, although, in essence, all dance types can be used. Using a unique case-study, we attempted to demonstrate the interest of using dance-therapy in adults, formerly victims of incest during their childhood. Unfortunately, our results did not allow for a decisive conclusion, in spite of studies and theoretical support tending to prove the benefits of this type of therapy. It is our view, then, that it is not necessary to question this method, but rather, to evaluate it using studies with a more rigorous protocol.
Depuis l’antiquité, certains auteurs se sont intéressés à la clinique du psychotraumatisme. De nos jours, différentes classifications (DSM IV, DSM V et CIM 10) définissent le traumatisme psychique et la symptomatologie de l’état de stress post-traumatique (ESPT) ou trouble de stress post-traumatique (TSPT). Ainsi, un traumatisme peut être grossièrement défini comme un évènement brutal qui confronte le sujet à la réalité de sa propre mort ou à la perte de son intégrité physique. Le TSPT est diagnostiqué à partir de quatre points : le syndrome de répétition, le syndrome d’évitement, l’activation neuro-végétative et l’altération négative des cognitions et de l’humeur ; le tout depuis au moins un mois. Le TSPT est un enjeu de santé publique. En effet, une enquête de l’AIVI en 2015 a révélé que 22% des répondants se déclarait victime d’inceste. La prise en charge de ces patients est double : médicamenteuse et psychothérapeutique. C’est dans ce cadre que la danse-thérapie peut intervenir. Elle est née dans les années 1940 de la confluence de la danse moderne et de la psychanalyse, mais dans son essence toutes les danses peuvent être employées. À partir d’un cas clinique, nous avons tenté de démontrer l’intérêt de la danse-thérapie chez les adultes victimes d’inceste dans leur enfance. Malheureusement, ce ne fût pas concluant, malgré des études et des supports théoriques tendant à prouver les bénéfices de cet outil. Aussi nous pensons qu’il ne faut pas remettre en question cette méthode, mais que des études avec un protocole rigoureux sont nécessaires.
Fichier principal
Vignette du fichier
GALLET Sophie Psy.pdf (3.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02302080 , version 1 (01-10-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02302080 , version 1

Cite

Sophie Gallet. Intérêt de la danse-thérapie chez les adultes victimes d'inceste dans leur enfance. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02302080⟩
413 View
1614 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More