Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation fonctionnelle et tomodensitométrique du positionnement et de la couverture osseuse de l'implant tibial dans les prothèses unicompartimentales de genou : faut-il préférer un plateau morphométrique à un plateau symétrique

Résumé : Introduction : lors de la mise en place d’une prothèse unicompartimentale de genou médiale (PUC), le positionnement de l’implant tibial requiert un compromis entre taille et rotation de l’implant à cause du design des implants actuels. L’hypothèse est qu’un implant tibial morphométrique (ITM) améliore le positionnement de l’implant et les résultats fonctionnels comparé à un implant tibial symétrique (ITS). Méthodes : entre janvier 2016 et mars 2018, 105 patients opérés dans notre institution d’une PUC médiale ont été inclus, 53 dans le groupe ITS et 58 dans le groupe ITM. Les critères d’inclusion étaient arthrose fémoro-tibial interne symptomatique, ligament croisé antérieur fonctionnel, arthrose primaire ou ostéonécrose, suivi minimum de 1 an. La rotation, la couverture osseuse, le débord médial et postérieur de l’implant tibial étaient mesurés grâce à un scanner réalisé en post opératoire. L’International Knee Score (IKS), le Knee injury and Osteoarthritis Outcome Score short form (KOOS SF) et le score de qualité de vie EQ5D3L étaient récupéré à 1 an de suivi minimum. Résultats : les 2 groupes étaient comparables concernant les données démographiques et radiologiques pré opératoires. L’implant était significativement plus en rotation externe dans le groupe ITS (6,3±4,02° vs 4,6±3,59°, p=0,04) avec un débord médial et postérieur > 3mm significativement plus important (35% vs 0% and 22% vs 0%, p<0,0001). Les 2 groupes étaient comparables sur la couverture osseuse (97,3±11,35% pour le groupe ITS vs 95,3±10,89%, p=0.23). Les scores cliniques post opératoires étaient meilleurs dans le groupe ITM : IKS global 188,6±6,6 vs 175,2±31,7; KOOS SF 16,9±6,1 vs 22,5±11,8 ; EQ5D3L 1±0.1 vs 0,9±0.2 (p<0,05) sauf pour le score douleur de l’IKS. L’amélioration des scores cliniques étaient significativement meilleure dans le groupe ITM pour la flexion maximale du genou (différence moyenne (DM)=7,03 ; IC95% [0,42 - 13,63]), les scores douleur et genou de l’IKS (DM=6,23 ; IC95% [0,19 – 10,6] et DM =9,54 ; IC95% [1,79 – 15.81]) et le KOOS SF (MD=11,2 ; IC95%[5,28 – 17,08]). L’utilisation de l’ITM avait un effet positif et indépendant sur les scores IKS, KOOS SF et EQ5D3L après analyse multivariée. Conclusion : l’utilisation d’un implant tibial morphométrique dans les PUC médiales permet un meilleur positionnement en rotation sans débord médial ni postérieur avec de meilleurs résultats cliniques comparée aux implants tibiaux symétriques.
Complete list of metadatas

Cited literature [29 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02362880
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, November 14, 2019 - 10:07:57 AM
Last modification on : Friday, August 28, 2020 - 3:13:35 PM
Long-term archiving on: : Saturday, February 15, 2020 - 1:25:12 PM

File

ESCUDIER these.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02362880, version 1

Collections

Citation

Jean-Charles Escudier. Évaluation fonctionnelle et tomodensitométrique du positionnement et de la couverture osseuse de l'implant tibial dans les prothèses unicompartimentales de genou : faut-il préférer un plateau morphométrique à un plateau symétrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02362880⟩

Share

Metrics

Record views

21

Files downloads

6