Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Critères de fragilité dans le domaine orthogériatrique

Résumé : Introduction : Les personnes âgées de ≥65 ans représentent aujourd'hui 19,6% de la population française et ne va cesser de croître dans les années à venir. Le médecin généraliste est au centre de la prise en charge de cette population vieillissante. L’évaluation pré-opératoire des patients gériatriques et le repérage d’un état de fragilité sont un enjeu majeur de santé publique. Un outil simple et rapide pour faciliter ce repérage est primordial afin de limiter le risque de morbimortalité post-opératoire. Objectifs : L'objectif principal est de repérer des critères de fragilité gériatriques, à l’aide d’une mini-EGS, associés à une hospitalisation non programmée dans les 3 mois postopératoires d’une arthroplastie programmée de hanche et/ou de genou chez les patients ≥ 65 ans. Les objectifs secondaires sont de rechercher une association entre les critères de l’EGS avec des complications infectieuses et non infectieuses à 3 mois post-opératoires ainsi qu’avec une DMS > 6 jours. Méthode : Une étude observationnelle, monocentrique, descriptive est réalisée dans l'unité de chirurgie orthopédique du Pr Argenson à l’Hôpital Sainte Marguerite. Une mini EGS validée en Oncogériatrie (G-CODE) a été réalisée en pré-opératoire. L’évaluation à 3 mois post-opératoire a été effectuée à l'aide du dossier médical informatisé complété d'un entretien téléphonique auprès de chaque patient. Résultats : Cette étude inclut 104 patients. Le taux de ré-hospitalisation précoce à 3 mois post-opératoire est de 13%. Les facteurs liés à une ré-hospitalisation précoce sont l'augmentation de la durée d'hospitalisation (OR= 5,646, IC 95%, 1.264-25.225, p=0,02) et la dépendance sur les activités de la vie quotidienne (ADL ≤ 5) (OR= 8,319, IC 95%, 1.733-39.943, p=0,008). Le type de chirurgie, avec un risque plus important pour les PTG (OR= 2,553, IC 95%, 1.024-6.364, p=0,04), et un antécédent de pose de prothèse (OR= 2,175, IC 95%, 0.880-5.380, p=0,09) sont liés à une hospitalisation > 6 jours. On retrouve un taux plus élevé de complications post-opératoires chez les patients isolés (OR=3.038 ; IC95 1.040-8.868, p=0.04) et ceux présentant une augmentation de la DMS (OR=3.592, IC95 1.359-9.489, p=0.01). Conclusion : Notre étude met en évidence un facteur de fragilité essentiel associé au risque de ré-hospitalisation précoce celui de l'autonomie au travers de l’ADL. L'isolement est un facteur prédictif de complications dans les 3 mois post-opératoires. Les facteurs influant la DMS sont volontiers orthopédiques. La réalisation d'une mini EGS en pré-opératoire d’une chirurgie programmée du membre inférieur et par le médecin généraliste en cabinet de ville semble être intéressante voire même essentielle pour permettre une prise en charge plus spécifique de la personne âgée et ainsi limiter les risques de morbidité postopératoire.
Complete list of metadatas

Cited literature [151 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02370119
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, November 19, 2019 - 12:22:05 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:46:34 PM
Long-term archiving on: : Thursday, February 20, 2020 - 4:16:42 PM

File

ALEXANDRE thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02370119, version 1

Collections

Citation

Auriane Baudier, Anaïs Alexandre. Critères de fragilité dans le domaine orthogériatrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02370119⟩

Share

Metrics

Record views

66

Files downloads

158