Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Modalités de consolidation des leucémies aigües myéloïdes du sujet âgé

Résumé : Introduction : Bien que 50 à 70% des patients > 60 ans atteints de leucémie aigüe myéloïde (LAM) atteignent une rémission complète (RC) avec un traitement intensif, les modalités du traitement de consolidation restent débattues au sein de ce sous-groupe de sujets âgés. Dans cette étude rétrospective et unicentrique, l’objectif était de comparer la survie des patients âgés en première RC traités avec différentes stratégies de consolidation, comprenant l’autogreffe et l’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH), la chimiothérapie intensive par Cytarabine à dose intermédiaire ou à haute dose (I/HDAC), ou la chimiothérapie standard de faible intensité (régime de type « 1+5 »). Matériels et méthodes : Les données de 441 patients > 60 ans en première RC ont été analysées. L’âge médian était de 67 ans. Soixante et un (14%) patients ont reçu une allogreffe, 51 (12%) une autogreffe, 70 (16%) une chimiothérapie intensive par I/HDAC, et 190 (43%) une chimiothérapie par 1+5. Résultats : Les patients traités par I/HDAC étaient significativement plus jeunes, et présentaient plus de caryotype de pronostic favorable comparés à ceux traités par 1+5. Le suivi médian était de 6.5 ans. En analyse multivariée, l’allogreffe, la cytogénétique et le PS avaient un impact significatif sur l’OS et la LFS. Malgré un meilleur profil cytogénétique, les patients traités par I/HDAC n’avaient pas de meilleur LFS comparativement aux patients traités par 1+5 (LFS médiane 8.8 mois vs 10.6 mois, p = 0.96). Il n’y avait pas non plus de différence significative chez les patients qui recevaient une greffe de CSH dans un second temps. Chez les patients greffés, la LFS médiane était de 13.3 mois pour l’autogreffe et de 25.8 mois pour l’allogreffe. Les données de toxicité étaient significativement en défaveur du traitement par I/HDAC, avec plus de transfusion globulaire et plaquettaire et plus de temps passé en hospitalisation, mais sans conséquence sur la mortalité sans rechute. Conclusion : Cette étude montre que l’intensification de la chimiothérapie en traitement de post rémission n’est pas significativement associée à un meilleur pronostic par rapport à une chimiothérapie de faible intensité chez les sujets âgés, pour lesquels les résultats restent globalement décevants. Plutôt que d’augmenter l’intensité de la chimiothérapie, le développement de traitements de maintenance en utilisant des thérapies ciblées d’administration prolongée semble être une meilleure stratégie dans cette population âgée.
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02371749
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, November 20, 2019 - 9:35:36 AM
Last modification on : Monday, August 31, 2020 - 12:28:14 PM

File

BOUCHACOURT these(1).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02371749, version 1

Collections

Citation

Benjamin Bouchacourt. Modalités de consolidation des leucémies aigües myéloïdes du sujet âgé. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02371749⟩

Share

Metrics

Record views

48

Files downloads

116