Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Annonce d'une pathologie grave: expériences de patients et de médecins

Résumé : Objectif : L’annonce d’une pathologie grave a évolué au cours des années conjointement à l’évolution de la relation médecin/patient. L’information est devenue un droit pour le patient et un devoir pour le médecin. L’augmentation de l’incidence des pathologies graves, en lien avec l’amélioration des moyens diagnostiques, modifient les pratiques des médecins généralistes, de plus en plus confrontés aux annonces de maladies graves. L’objectif de notre étude est d’explorer le ressenti des différents acteurs autour de l’annonce d’une pathologie grave et de définir la place du médecin généraliste dans le processus d’annonce. Quelles sont les émotions que l’annonce génère ? L’annonce est-elle une affaire de territoire ? Méthodologie : Cette enquête qualitative par théorisation ancrée a recueilli au cours d’entretiens semi-dirigés et d’un focus group le ressenti de 6 patients et 11 médecins, dont 8 généralistes et 3 spécialistes, autour de l’annonce d’une pathologie grave. Le travail d’analyse a constitué en plusieurs étapes successives de codage: ouvert, axial et sélectif, pour trouver un modèle explicatif des interactions entre les différents intervenants dans le processus d’annonce. Résultats : Après analyse du verbatim et regroupements thématiques par triangulation, il apparait que l’annonce est un poids pour l’ensemble des médecins et que leurs avis divergent concernant la notion de légitimité à annoncer. Chez les patients ayant eu un pressentiment initial, l’annonce est vécue comme un soulagement permettant d’amorcer un combat face à la maladie, contrairement aux patients naïfs. L’énonciation d’un diagnostic précis et le sentiment bilatéral d’une relation de confiance et de vérité apparaissent primordiaux lors de l’annonce. L’annonce est un continuum, et se construit au cours de plusieurs consultations, la consultation d’annonce n’est que la partie émergée de l’iceberg, c’est de ce processus que découle l’acceptation. Notre étude montre qu’il n’existe pas de légitimité unique dans l’annonce. Des prérequis ainsi qu’une adaptation à chaque patient, d’après le principe de singularité, apparaissent fondamentaux dans la réussite d’une annonce. La complémentarité médecin traitant-spécialiste est essentielle. Conclusion : Cette étude montre à la fois le poids de l’annonce et son rôle libérateur ainsi que le rôle singulier du médecin généraliste dans l’annonce d’une pathologie grave. Une consultation dédiée spécifique avec le médecin traitant, faisant suite à l’annonce du spécialiste, pourrait ainsi être organisée de manière plus systématique, dans le cadre d’un protocole d’annonce, et ce quel que soit la pathologie grave.
Complete list of metadatas

Cited literature [151 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02373674
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, November 21, 2019 - 10:43:36 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:58:56 PM

File

MUNINI thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02373674, version 1

Collections

Citation

Sophie Munini, Éloise Rauch. Annonce d'une pathologie grave: expériences de patients et de médecins. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02373674⟩

Share

Metrics

Record views

131

Files downloads

147