Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude de la cinétique des sous-populations leucocytaires sanguines pour l'évaluation du risque de rejet aigu précoce après transplantation pulmonaire

Résumé : Introduction : La biopsie trans-bronchique (BTB) reste à ce jour l’examen de référence pour le diagnostic de rejet aigu cellulaire (RAC) après transplantation pulmonaire (TP) qui a une incidence élevée la première année autour de 30%. Cet examen n’est pas dénué de risque et la recherche d’alternatives plus aisées au diagnostic de RAC est un challenge important. L’objectif principal de cette étude était d’évaluer la valeur prédictive de la cinétique des sous-populations leucocytaires circulantes sanguines (NFS et sous-populations Lymphocytaires = SPLy) sur la survenue du RAC à un mois après transplantation pulmonaire diagnostiqué par BTB. Matériels et méthodes : Nous avons étudié rétrospectivement les données biologiques de patients qui ont bénéficié d’une TP entre Janvier 2013 et Septembre 2017 dans notre centre et qui ont bénéficié d'une BTB à un mois post-greffe. Les cinétiques des NFS et SPLy ont été analysées par modèle linéaire mixte en fonction de la présence d’un RAC ou non sur les BTB. Résultats : 130 patients ont été inclus. 23 patients ont eu un RAC sur les BTB à 1 mois post-greffe. Le temps d’ischémie froide et l’âge des receveurs ont été retrouvés significativement plus élevé dans le groupe de patients ayant eu un RAC à 1 mois comparativement au groupe sans rejet. L’analyse multivariée a révélé des comptes d’éosinophiles et de lymphocytes B activés (CD5+) le premier mois post-greffe plus élevés dans le groupe RAC par rapport aux patients n’ayant pas développé de RAC à 1 mois post-greffe avec respectivement un coefficient à +0,04 G/L, IC95% [0,01 ; 0,08], p= 0,025 et un coefficient à 0,19 G/L, IC95% [0,01 ; 0,36], p= 0,03. Par ailleurs, l’analyse des différentes populations leucocytaires en pré-greffe a révélé des lymphocytes B non activés significativement plus élevés dans le groupe RAC avec 0,26 G/L, Interquartiles [0,20-0,80] comparativement au groupe sans RAC avec 0,20 G/L, Interquartiles [0,13-0,36], p=0,038. Conclusion : Cette étude a montré une association entre des taux précoces d’éosinophiles et de lymphocytes B activés et le RAC à un mois d’une greffe pulmonaire. L’analyse des sous-population leucocytaires pourrait être un outil utile pour mieux appréhender le risque de RAC précoce après TP et aider à guider l’immunosuppression des personnes à risque.
Complete list of metadatas

Cited literature [78 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02382678
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, November 27, 2019 - 11:51:07 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 5:02:21 PM

File

these fac Di Stefano.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02382678, version 1

Collections

Citation

Nicolas Di Stefano. Étude de la cinétique des sous-populations leucocytaires sanguines pour l'évaluation du risque de rejet aigu précoce après transplantation pulmonaire. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02382678⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

38