Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact pronostique du débit aortique antérograde dans l'insuffisance mitrale primaire

Résumé : Introduction : L’insuffisance mitrale (IM) par prolapsus valvulaire mitral (PVM) est une valvulopathie fréquente associée à une morbi-mortalité significative, que le patient soit symptomatique ou non. Les divergences à propos de l’indication chirurgicale retrouvées au sein des recommandations Européennes et Nord-Américaines concernent essentiellement le cas des patients porteurs d’une IM sévère, asymptomatiques, sans indication de classe I, en rythme sinusal et sans hypertension pulmonaire. Cette situation constitue une indication chirurgicale raisonnable selon les recommandations Nord-Américaines mais pas selon les recommandations Européennes. Cette controverse a incité à rechercher des indices précoces de dysfonction systolique ventriculaire gauche (VG) afin d’affiner la stratification du risque et l’indication chirurgicale chez les patients asymptomatiques, à fraction d’éjection VG (FEVG) normale et diamètre télésystolique VG (DTSVG) peu augmenté. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’impact pronostique du débit aortique antérograde préopératoire par le volume d’éjection systolique indexé (VESi) sur l’apparition d’une dysfonction systolique VG post opératoire. Matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective observationnelle ayant inclus tous les patients consécutifs porteurs d’une IM primaire sévère par PVM ayant bénéficié d’une plastie mitrale entre janvier 2014 et janvier 2019, dont le VESi était disponible et dont le suivi postopératoire était supérieur à 6mois. Le critère de jugement était la survenue d’une dysfonction systolique VG postopératoire définie par une FEVG <50% plus de 6 mois après la plastie mitrale. Résultats : 198 patients ont été inclus, 44 patients (22%) étaient symptomatiques (dyspnée NYHA III/IV), la FEVG moyenne préopératoire était de 68±9%, 35 (18%) avaient une FEVG ≤60%, 61 (31%) un DTSVG ≥40mm, et 23 (12%) un DTSVG ≥45mm. Concernant les indications chirurgicales, 102 patients (52%) présentaient une indication de classe I, 24 (12%) une indication de classe IIa Européenne et 72 (36%) une indication de classe IIa Nord-Américaine. Il n’y a eu aucun décès rapporté pendant le suivi. Celui-ci a été complet chez 100% des patients. La FEVG post opératoire moyenne à plus de 6 mois était de 59±9%, 21 patients (11%) avaient une FEVG post opératoire <50%. Parmi ces patients, 7 (33%) étaient asymptomatiques, avec une FEVG et un DTSVG considérés comme normaux. En analyse multivariée, le VESi était un facteur prédictif indépendant de dysfonction VG post opératoire après ajustement sur l’âge et le sexe (OR 0,93 [IC95% 0,86-0,99], p=0,02) et aussi dans le sous-groupe des patients avec une FEVG pré opératoire >60% et un DSTVG <40mm : OR 0,91 [IC95% 0,85-0,97], p<0,01). Conclusion : Le VESi a été identifié dans cette étude comme un facteur prédictif de dysfonction systolique VG postopératoire indépendamment des facteurs de risque classiques, y compris chez les patients à FEVG et DTSVG préopératoires considérés comme normaux, permettant ainsi de le considérer comme un marqueur plus précoce d’altération de la performance myocardique en présence d’une insuffisance mitrale primaire sévère.
Complete list of metadatas

Cited literature [83 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02383393
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, November 27, 2019 - 5:03:20 PM
Last modification on : Wednesday, September 2, 2020 - 4:39:34 PM

File

THESE Petolat Anglade 111019.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02383393, version 1

Collections

Citation

Élisabeth Petolat. Impact pronostique du débit aortique antérograde dans l'insuffisance mitrale primaire. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02383393⟩

Share

Metrics

Record views

20

Files downloads

50