Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Intérêt de la variation pupillaire pour prédire la réponse hypertensive à un stimulus douloureux

Résumé : Introduction : la laryngoscopie et l’intubation orotrachéale sont deux stimulus nociceptifs très intenses. Ils sont responsables de tachycardie et hypertension artérielle lors de l’induction de l’anesthésie générale, potentiellement délétères. Le monitorage du système nerveux autonome actuellement disponible ne permet pas d’anticiper ces réactions hémodynamiques. La pupille est sous la dépendance du système nerveux autonome. La préservation de l’activité végétative pupillaire ainsi que son accessibilité en fait un site de monitorage idéal sous anesthésie générale. La pupillométrie infrarouge automatisée permet une évaluation objective rapide, fiable et reproductible de la pupille directement au lit du patient. Notre objectif était de mettre en évidence l’intérêt de la pupillométrie automatisée et de la variation du diamètre pupillaire lors de l’induction dans l’évaluation de la réponse hypertensive à un stimulus douloureux. Matériels et Méthodes : il s’agit d’une étude prospective mono centrique ouverte, de mars 2018 à Mars 2019 au bloc opératoire du CHU de La Timone à Marseille. Les patients admis pour toutes chirurgies étaient inclus dans l’étude. Les critères de non inclusions étaient un âge inférieur à 18 ans, une pathologie oculaire, la prise d’un traitement bétabloquant et la présence de stimulateur cardiaque. Après induction de l’AG, une première mesure pupillométrique était réalisée après perte de conscience avant tout stimulus (T0). Une minute après laryngoscopie et intubation orotrachéale, une nouvelle mesure de pupillométrie était réalisée (T1). Les données recueillies étaient le diamètre pupillaire de base, la variation du diamètre pupillaire, la vitesse et la latence de variation. Les données hémodynamiques étaient également relevées à T0 et à T1, puis toutes les minutes sur 5 minutes au total (T2, T3, T4, T5). Les patients présentant une augmentation significative de la PAS > 5% étaient regroupés dans le groupe 1. Résultats : 51 patients ont été inclus. L’âge moyen était de 52ans, la majorité de notre effectif était des femmes. Le score ASA était majoritairement de 2. Les comorbidités les plus fréquentes étaient l’HTA et le diabète. L’induction de l’anesthésie était réalisée principalement par propofol et sufentanil en bolus. La durée moyenne de la laryngoscopie était de 55 sec et le grade de Cormack majoritairement de 1. Lors de l’intubation la majorité des patients présentaient augmentation de la fréquence cardiaque de 7,5 % ± 14,12. L’augmentation de de 17,38% ± 25,49, de la PAD de 23,06% ± 32,40 et de la PAM de 21,74% ±28,14. Le diamètre pupillaire moyen était de 2,12 mm ± 0,68 à T0 et de 2,11 mm ± 0,67 à T1, p= 0,937 non significatif. La variation du diamètre pupillaire après stimulation lumineuse était de 9,43 % ± 5,20 à T0 et de 9,66% ± 5,23 à T1, non significative (p=0,833). Dans le groupe 1 le diamètre pupillaire était de 2,19 mm ± 0,76 à T0 et 2,17 mm ± 0,75 à T1, différence non significative (p=0,903). La variation du diamètre pupillaire était de 9,91% ± 5,17 à T0, à 10,12% ± 5,08 à T1, non significatif (p=0,873). Conclusion : notre étude ne retrouve pas de différence statistiquement significative pour les paramètres de pupillaires recueillis par pupillométrie automatisée infrarouge lors de l’induction de l’anesthésie, ne nous permettant pas de recommander actuellement son utilisation au bloc opératoire pour le monitorage des variations hémodynamiques du patient sous anesthésie générale.
Complete list of metadatas

Cited literature [52 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02388833
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, December 18, 2019 - 9:33:22 AM
Last modification on : Wednesday, September 2, 2020 - 4:16:35 PM
Long-term archiving on: : Thursday, March 19, 2020 - 12:36:26 PM

File

MILLET thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02388833, version 1

Collections

Citation

Jérémy Millet. Intérêt de la variation pupillaire pour prédire la réponse hypertensive à un stimulus douloureux. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02388833⟩

Share

Metrics

Record views

38

Files downloads

53