Étude des freins des patients diabétiques et/ou obèses à la poursuite d'une activité physique adaptée via une association dédiée - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Étude des freins des patients diabétiques et/ou obèses à la poursuite d'une activité physique adaptée via une association dédiée

Abstract

Introduction : l’activité physique est désormais reconnue scientifiquement pour ses différents bénéfices tant au niveau de la santé physique que psychique. Depuis le décret du 30 décembre 2016, " le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et aux risques médicaux du patient ". Il a été observé que malgré une inscription à l’association d’activité physique adaptée MAATIS APA sport, certains patients ne poursuivent pas la pratique d’APA. Objectif : déterminer les freins des patients obèses et/ou diabétiques à la poursuite d’activité physique adaptée via l’association MAATIS APA SPORT. L’objectif secondaire étant de voir le rôle du médecin généraliste dans le maintien de la motivation à travers l’œil de ces patients. Matériel et méthode : étude qualitative réalisée à partir de 17 entretiens semi dirigés auprès de patients diabétiques et/ou obèses ne s’étant pas réinscrit à l’association MAATIS APA Sport pour l’année 2018/2019. Résultats : les freins des patients à la poursuite d’une activité physique adaptée via l’association MAATIS APA sport sont relatifs à des facteurs individuels tels que le manque de motivation, le manque de temps, les événements de vie, le manque de confiance en soi. Ils sont également relatifs à leur santé physique (douleurs, surcharge pondérale invalidante, pathologies somatiques) et mentale (perte de moral, pathologies psychiatriques) et relèvent de facteurs environnementaux et organisationnels ainsi que de facteurs limitants relevant de problèmes collectifs et sociaux (liés aux couts, aux difficultés d’intégration au groupe). Le médecin généraliste à un rôle à jouer mais qui est perfectible d’après les patients. La majorité des patients n’a pas parlé de leur arrêt d’activité physique avec lui. L’entretien motivationnel a donc sa place et des consultations de suivi régulières devraient être proposées pour un renfort motivationnel au long cours. La formation des praticiens devrait être orientée en ce sens. Conclusion : ces résultats montrent le rôle que pourrait avoir le médecin généraliste dans la poursuite de l’APA par les patients diabétiques et/ou obèses de l’association MAATIS APA sport. En effet le manque de motivation est un des freins principaux et les patients reconnaissent ne pas avoir consultés leur médecin généraliste pour lui parler de leur arrêt. Un suivi plus régulier et des entretiens motivationnels pourraient améliorer la prise en charge des patients et leur changement de comportement en santé.
Fichier principal
Vignette du fichier
LAVAL_Doriane_Thèse d'exercice_2019_Final.pdf (2.37 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02390456 , version 1 (03-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02390456 , version 1

Cite

Doriane Laval. Étude des freins des patients diabétiques et/ou obèses à la poursuite d'une activité physique adaptée via une association dédiée. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02390456⟩
330 View
307 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More