Archaea méthanogènes et protozoaires de la cavité buccale : étude préliminaire - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Archaea methanogens and protozoa of the oral cavity: preliminary study

Archaea méthanogènes et protozoaires de la cavité buccale : étude préliminaire

Abstract

Objective: The aim of this thesis was to study the relationship between the presence of Trichomonas tenax, Entomoeba gingivalis and Methanobacter oralis in periodontal pockets and the correlation to periodontal disease. Method: Twelve periodontal pocket samples were taken: six from patients with periodontal disease and six from control patients. The samples were examined by optical microscopy without preparation and analyzed in molecular biology. Results: Methanobacter oralis was detected on 4/12 (33%) samples taken, including 3 in patients with periodontal pockets. A protozoan was observed by optical microscopy in 1 specimen where molecular biology did not reveal archaea. It was not possible to differentiate Trichomonas tenax or Entamoeba gingivalis. Discussion and conclusion: The small number of samples did not allow statistically significant conclusions to be drawn. In addition the low number of protozoa observed pushes us to reevaluate our detection techniques.
Objectif : cette thèse a eu pour objectif d’étudier la relation entre la présence de Trichomonas tenax, Entomoeba gingivalis et Methanobacter oralis dans les poches parodontales et la corrélation à la maladie parodontale. Méthode : douze prélèvements de poches parodontales ont été réalisés : six issus de patients présentant une maladie parodontale et 6 issus de patients témoins. Les prélèvements ont été examinés en microscopie optique sans préparation et analysés en biologie moléculaire. Résultats : Methanobacter oralis a été détecté sur 4 / 12 (33%) prélèvements réalisés, dont 3 chez les patients présentant des poches parodontales. Un protozoaire a été observé en microscopie optique dans 1 prélèvement où la biologie moléculaire n’a pas permis de retrouver d’archaea. Il n’a pas été possible de différencier Trichomonas tenax ou Entamoeba gingivalis. Discussion et conclusion : le faible nombre d’échantillons n’a pas permis de tirer des conclusions statistiquement significatives. En outre, le faible nombre de protozoaires observé nous pousse à réévaluer nos techniques de détection.
Fichier principal
Vignette du fichier
DELENNE.pdf (4.22 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02394417 , version 1 (04-12-2019)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02394417 , version 1

Cite

Stéphane Delenne. Archaea méthanogènes et protozoaires de la cavité buccale : étude préliminaire. Chirurgie. 2019. ⟨dumas-02394417⟩
87 View
387 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More