Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Surpoids et obésité infantile en région PACA : apport de la formation suivie par les médecins généralistes

Résumé : Introduction : La région PACA n’est pas épargnée par la vague de surpoids et d’obésité infantile constatée depuis quelques dizaines d’années. Le littoral présente des taux de prévalence importants avec un gradient Est-Ouest sous tendu par des critères socio-économiques. Le dépistage et la prise en charge passent par une organisation optimale de l’accès aux soins primaires ce qui requiert une formation adaptée des médecins. Face à cette problématique, nous avons souhaité décrire les pratiques des médecins généralistes de la région PACA, en fonction de leur formation, dans le domaine du dépistage et de la prise en charge du surpoids et de l’obésité infantile. Méthode : Nous avons réalisé une enquête quantitative, descriptive et transversale par envoi d’un questionnaire entre mars et mai 2019. L’échantillonnage a été réalisé en fonction du niveau de formation et a permis de distinguer deux groupes de répondants : les praticiens formés et les praticiens non formés à cette problématique. Résultats : Parmi les 115 médecins répondants (61 formés et 54 non formés) 92% des médecins formés calculaient l’IMC selon les recommandations de l’HAS, 72% traçaient les courbes au moins 2 à 3 fois par an et 79% recherchaient systématiquement le rebond d’adiposité. Au-delà de l’activité physique et de l’alimentation, les médecins formés accordaient une importance supérieure aux notions de parentalité et d’évaluation des temps d’écran et de sommeil de l’enfant. L’éducation thérapeutique était privilégiée par 62% des formés : 80% fixaient des objectifs simples à chaque consultation et 84% utilisaient la courbe comme outil pédagogique. L’offre de soin territoriale était mieux connue par les médecins formés et ils avaient une idée plus précise du parcours de soin de l’enfant selon les niveaux de recours de l’HAS. La cotation Consultation Suivi Obésité avait déjà été utilisée par 19% des répondants sans distinction entre formés et non formés. Conclusion : En l’absence d’étude « avant/après » nous ne pouvons pas conclure à une causalité directe de la formation sur les bonnes pratiques. Cependant, les résultats de ce travail montrent une corrélation entre le groupe formé et des pratiques de bonne qualité. Cela se manifeste notamment dans le dépistage et dans l’attitude soignante, celle-ci se rapprochant des principes de l’éducation thérapeutique. Malgré la formation, la prise en charge des troubles pondéraux infantiles de premier recours reste compliquée au sein d’un exercice solitaire et nécessite la mise en réseau des professionnels de santé et l’implication des services publics. A ce niveau, la région s’inscrit dans une dynamique prometteuse avec la mise en place du projet ObEP PACA en tant que service d’appui et de coordination des acteurs de la prévention et de la prise en charge de l’obésité pédiatrique. Par ailleurs, un travail de communication est à prévoir par l’Assurance Maladie afin d’optimiser la connaissance de la cotation CSO auprès des médecins généralistes.
Complete list of metadatas

Cited literature [291 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02395153
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, December 5, 2019 - 11:47:37 AM
Last modification on : Thursday, September 3, 2020 - 12:28:55 PM
Long-term archiving on: : Friday, March 6, 2020 - 3:11:13 PM

File

CROUSSET_Thèse-FAC.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02395153, version 1

Collections

Citation

Chloé Rousset. Surpoids et obésité infantile en région PACA : apport de la formation suivie par les médecins généralistes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02395153⟩

Share

Metrics

Record views

83

Files downloads

144