Phénotypage de la tolérance aux stress du blé - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Phenotyping of wheat multi-stress tolerance

Phénotypage de la tolérance aux stress du blé

Abstract

Climate change is expected to increase the variability of stress experienced by common wheat, jeopardizing the sustainability of production systems. In addition, drought, nitrogen and cryptogamic stresses (Septoria tritici) have a current and future major importance, by penalizing yields. Tolerance is an answer to these issues because it increases yield insurance in case of multiple stress by maintaining a high level of production despite the presence of symptoms. However, its phenotyping is complex; the development of reliable and inexpensive high-throughput methods is fundamental to improve the efficiency of varietal selection of tolerance. This study aims at generating large ranges of early and late stress, causing moderate IFVI and yield losses, to promote the expression of G×E variability in tolerance. The complementarity of conventional and high-throughput phenotyping (Phenofield®) should allow to meet the goals of the trial: identify the combination of stress expressing the largest tolerance range, the cultural traits related to tolerance and evaluate the accuracy and robustness of the proxies of the desired traits. This study is a first step in the phenotyping of tolerance by showing that the experimental setup has indeed enabled the establishment of a wide range of phenotypes. The combination of conventional and telemetry measures will ultimately allow a much more precise tolerance measurement to provide an answer to the previous goals.
Le changement climatique devrait induire une augmentation de la variabilité des stress subis par le blé tendre, mettant en danger la durabilité des systèmes de production. De plus, en pénalisant les rendements, les stress hydriques, azotés et cryptogamiques (Septoria tritici) ont une importance actuelle et future majeure. La tolérance est une réponse à ces enjeux car elle augmente l’assurance de rendement en cas de stress multiples en maintenant un niveau de production élevé malgré la présence de symptômes. Cependant, son phénotypage est complexe ; le développement de méthodes haut-débit fiables et peu coûteuses est fondamental pour améliorer l’efficience de la sélection variétale de la tolérance. Cette étude propose de générer des gammes de stress précoces et tardifs importantes, causant des pertes d’IFVI et de rendement modérées, afin de favoriser l’expression de la variabilité G×E de la tolérance. La complémentarité du phénotypage classique et haut-débit (PhénoField®) devrait être en mesure de répondre aux objectifs de l’essai : identifier la combinaison de stress exprimant la gamme de tolérance la plus variée, les traits culturaux liés à la tolérance et évaluer la précision et la robustesse des proxys des traits recherchés. En montrant que le dispositif expérimental a bien permis la création d’une large gamme de phénotypes, cette étude est une première étape du phénotypage de la tolérance. La mise en parallèle des mesures classiques et des télémesures permettra à terme d’obtenir des mesures de tolérance bien plus précises pour apporter une réponse aux objectifs précités.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019_Makarovsky_Mélanie_PPPE-H.pdf (2.8 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02395749 , version 1 (05-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02395749 , version 1

Cite

Mélanie Makarovsky. Phénotypage de la tolérance aux stress du blé. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02395749⟩
117 View
502 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More