Peut-on réduire le nombre de scanners corps entier chez les polytraumatisés de grade C ? Étude multi paramétrique rétrospective chez 300 patients - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Peut-on réduire le nombre de scanners corps entier chez les polytraumatisés de grade C ? Étude multi paramétrique rétrospective chez 300 patients

Abstract

Objectifs de l’étude : rechercher des critères cliniques et biologiques prédictifs de lésions traumatiques significatives chez les patients ayant subi un traumatisme à haute cinétique sans critère de gravité clinique (grade C de Vittel). Proposer un algorithme décisionnel permettant de réduire le nombre de scanner corps entier (SCE) normaux ou avec lésions traumatiques non significatives. Matériel et méthodes : étude rétrospective multicentrique. Tous les patients adultes traumatisés grade C de Vittel pour lesquels un SCE a été réalisé au cours de l'année 2017 ont été inclus. Les patients qui avaient des critères cliniques de gravité, un traumatisme pénétrant ou vertébro-médullaire déficitaire, un compte rendu de passage aux urgences incomplet ont été exclus. Notre critère de jugement principal était l’identification d’une lésion significative sur le SCE, c’est à dire toute lésion qui a conduit à une hospitalisation >24 heures pour surveillance ou traitement médico-chirurgical. Les données recueillies ont été l’âge, sexe, mécanisme lésionnel, score de Glasgow, nombre de régions corporelles symptomatiques, alcoolémie et taux de polynucléaires neutrophiles. Résultats : l’analyse multivariée a trouvé des critères prédictifs indépendants de lésions significatives : chute >5m (OR : 14,36 ; IC :2,3-283,4 ; p=0,017), score de Glasgow = 13 ou 14 (OR : 4,40 ; IC:1,30-18,52 ; p =0,027 ), présence de 2 régions corporelles symptomatiques (OR : 10,21 ; IC : 4,66-23,72 ; p = 0,05), alcoolémie positive (OR : 2,81 ; IC : 1,13-7,33 ; p=0,029) et l’hyperleucocytose à polynucléaires neutrophiles (OR : 8,76 ; IC : 3,94-21,27 ; p < 0,01) .Un critère clinico-biologique composite prédictif de l’absence de lésion significative a été identifié à l’aide de la méthode statistique CART : nombre de régions symptomatiques < 2, absence d’hyperleucocytose à PNN et alcoolémie négative. Conclusion : des critères cliniques et biologiques prédictifs de lésions significatives ont été identifiés chez les patients polytraumatisés grade C de Vittel. Un algorithme décisionnel a été créé, utilisant un critère clinico-biologique composite prédictif de l’absence de lésion significative, pour proposer une alternative moins irradiante que le SCE à certains patients.
Fichier principal
Vignette du fichier
NACCACHE thèse.pdf (7.15 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02399849 , version 1 (09-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02399849 , version 1

Cite

Robin Naccache. Peut-on réduire le nombre de scanners corps entier chez les polytraumatisés de grade C ? Étude multi paramétrique rétrospective chez 300 patients. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02399849⟩
74 View
125 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More