Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Technique d’anti-coagulation régionale avec un bain de dialyse sans calcium : étude pilote en centre d’hémodialyse chronique

Résumé : Introduction : le patient hémodialysé chronique présente un risque hémorragique élevé. L’anti-coagulation de la circulation extracorporelle (CEC) durant la technique de dialyse intermittente est indispensable. L’héparine est l’anticoagulant le plus couramment utilisé. Nous avons comparé l’efficacité d’une anticoagulation régionale (AR) par un bain de dialyse sans calcium par rapport aux techniques usuelles d’anti-coagulation systémique par héparine. Méthodes : nous avons évalué une technique simplifiée d’AR par un dialysat sans calcium (Citrasate® 485, Hemotech, Toulouse, France) en dialyse intermittente (DBB-05, NIKKIZO, Paris, France). Ce nouveau protocole évite l’infusion de citrate dans la ligne artérielle du circuit extracorporel mais nécessite la restitution du calcium au niveau de la ligne veineuse. Nous avons réalisé une étude rétrospective, observationnelle, monocentrique, cas-témoin, en hémodialyse chronique, en cross-over. Vingt et un patients avec une contre-indication temporaire à l’héparine ont été inclus. L’objectif principal était de comparer le taux de succès des séances de dialyse définit par la restitution complète de la CEC après avoir atteint le temps de dialyse prescrit, entre la période stable sous héparine et la période instable avec une contre-indication à l’héparine sous AR par un dialysat sans calcium. En cas de symptôme clinique inhabituel, une mesure de la calcémie ionisée était réalisée en urgence. Résultats : nous avons mené 393 séances d’hémodialyse : 198 avec l’AR et 160 avec une anti-coagulation par héparine. 94 % (n=186) séances ont été menées avec succès dans le groupe AR contre 97% (n=155) dans l’autre groupe (p=0.23). Nous avons eu 3 (1.5%) pertes de circuit dans le groupe AR contre 1 (0.6%) dans le groupe héparine (p=0.63). Les calcémies corrigées moyennes étaient de 2.33mmol/L et 2.35mmol/L respectivement dans le groupe AR et héparine (p=0.3). Nous n’avons pas eu de suspicion clinique d’hypo ou d’hypercalcémie. Conclusion : la technique d’AR par un bain de dialyse sans calcium est une technique aussi efficace que l’anti-coagulation systémique par héparine, sans risque d’hypocalcémie.
Complete list of metadata

Cited literature [45 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02405407
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, December 11, 2019 - 5:12:05 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 5:03:53 PM
Long-term archiving on: : Thursday, March 12, 2020 - 11:04:56 PM

File

SCARFOGLIERE thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02405407, version 1

Collections

Citation

Violaine Scarfogliere. Technique d’anti-coagulation régionale avec un bain de dialyse sans calcium : étude pilote en centre d’hémodialyse chronique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02405407⟩

Share

Metrics

Record views

75

Files downloads

136