Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact des critères de Vittel sur l'hospitalisation en réanimation des traumatisés sévères : doivent-ils être révisés

Résumé : Introduction : Les critères de Vittel ont été établis par la Société Française de Médecine d’Urgence en 2002. Ils dérivent de ceux publiés par l’ACS-COT en 1990 et permettent de définir un polytraumatisé. La présence d’un seul de ces 26 critères impose une médicalisation vers un Trauma Center de niveau 1. Notre objectif principal était d'évaluer la pertinence de ces critères sur l'hospitalisation en réanimation des patients traumatisés sévères admis dans un centre de traumatologie de niveau 1. Matériel et méthode : Entre janvier 2013 et septembre 2017, 1 373 patients ont été admis dans la filière « traumatisé sévère » d'un centre de traumatologie de niveau 1 du sud de la France. Toutes les données nécessaires à l'élaboration des critères de Vittel ont été relevées dès la phase pré-hospitalière. Le principal critère d'évaluation était le passage en réanimation dans les 30 jours suivant le traumatisme. Les critères de jugement secondaires étaient le score ISS > 15 et la mortalité à 30 jours. Les performances prédictives des critères de Vittel ont été réalisées sur nos trois critères de jugement à l'aide des courbes ROC. Résultats: Au total, 1 151 patients ont été inclus dans l'analyse, 887 (77%) hommes, âgés de 43 ± 19 ans, avec un ISS à 16 ± 14. 660 (57%) ont été hospitalisés en réanimation suite à leur traumatisme et 91 (8%) sont décédés dans les 30 premiers jours. Huit critères sur 26 sont prédictifs d'un passage en réanimation en analyse multivariée : un score de Glasgow < 13 (OR = 3,36 ; IC 95% : 2,06 – 5,47), une PAS < 90 mmHg (OR = 2,34 ; IC 95% : 1,28 – 4,28), la présence d'un volet thoracique (OR = 2,75 ; IC 95% : 1,25 – 6,07), une suspicion de fracture du bassin (OR = 2,22 ; IC 95% 1,25 – 3,92), une suspicion d'atteinte médullaire (OR = 2,06 ; IC95% : 1,30 – 3,27), la ventilation assistée en pré-hospitalier (OR = 5,93 ; IC 95% : 2,83 – 12,43), la mise sous catécholamines en pré-hospitalier (OR = 2,82 ; IC 95% : 1,12 – 7,12) et un âge supérieur à 65 ans (OR = 1,46 ; IC 95% : 1,02 – 2,09). L'aire sous la courbe des critères de Vittel pour prédire le passage en réanimation était de 0,74 [0,71 – 0,76], celles pour prédire un ISS > 15 et un risque de mortalité à 30 jours étaient de 0,74 [0,71 – 0,76] et 0,87 [0,85 – 0,89] respectivement. Conclusion : Seuls huit critères de Vittel sur 26 sont pertinents pour prédire une hospitalisation en réanimation. Aucun critère lié à la cinétique et au terrain hormis l’âge n’est prédictif d'une hospitalisation en réanimation. L'étude des courbes ROC nous montre que les critères de Vittel sont plus pertinents pour la prédiction d'un risque de décès à 30 jours que sur l'hospitalisation en réanimation ou d'avoir un ISS > 15. Il serait intéressant d'intégrer d'autres scores de triage (MGAP ou NTS) chez les patients ayant moins de trois critères de Vittel afin de limiter le sous-triage et le surtriage.
Complete list of metadatas

Cited literature [46 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02413106
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, December 16, 2019 - 9:52:46 AM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:47:12 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, March 17, 2020 - 2:56:10 PM

File

THESE MARMIN Julien 23-05-2018...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02413106, version 1

Collections

Citation

Julien Marmin. Impact des critères de Vittel sur l'hospitalisation en réanimation des traumatisés sévères : doivent-ils être révisés. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02413106⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

21