Syndrome de Gordon-like induit par les anticalcineurines : une approche clinique et biochimique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

CNI-induced Gordon-like syndrome: a clinical and biochemical approach

Syndrome de Gordon-like induit par les anticalcineurines : une approche clinique et biochimique

Abstract

Calcineurin inhibitors (CNI) are immunosuppressive treatments widely used in transplantation. In mice, CNI activate the renal NaCl cotransporter (NCC), and thereby they cause high blood pressure, metabolic acidosis and hyperkalemia. This association of symptoms is also observed in patients suffering Gordon syndrome, a genetic disease also caused by inappropriate stimulation of NCC. Recently, it has been reported that acidosis of Gordon syndrome also involves stimulation of the Cl-/HCO3- exchanger pendrin. In humans, little is known about the prevalence of Gordon-like syndrome phenotype in patients treated with CNI. Interestingly, NCC and pendrin expression can be assessed by immunoblots using urinary exosomes, small extracellular vesicles that reflect the composition of the plasma membrane of their parental cells. We designed two studies including incident CNI-treated kidney transplants 3 months after transplantation: a retrospective study was designed to determine the prevalence of Gordon-like phenotype, then a prospective one to evaluate NCC and pendrin expression in urinary exosomes. 172 patients were included in the retrospective study: 26% exhibited Gordon-like syndrome phenotype. Then, 58 patients were prospectively included and compared to 58 healthy volunteers. Again ~ 24% of kidney transplant recipients exhibited the Gordon-like phenotype. We show, however, that KT with Gordon-like phenotype do not exhibit a significant increase in NCC, pNCC or pendrin abundance. Furthermore, we show that CNI-treated KT have a marked down regulation of NCC, pNCC protein abundance in urinary exosomes compared to healthy volunteers.
Les anticalcineurines sont les immunosuppresseurs les plus utilisés en transplantation rénale. Chez la souris, ils activent le co-transporteur rénal sodium chlore NCC, entrainant un phénotype associant hypertension, acidose métabolique et hyperkaliémie. Ce phénotype est également observé dans une maladie génétique appelée syndrome de Gordon, causée par une stimulation inappropriée de NCC. Récemment, il a été montré que l’acidose dans le Gordon impliquait une stimulation de l’échangeur Cl-/HCO3- pendrine. Chez l’homme, il existe peu de données sur la prévalence d’un phénotype Gordon-like syndrome chez les patients traités par anticalcineurines. De manière intéressante, l’expression de NCC et/ou de pendrine peut être appréhendée par immunoblot en utilisant les exosomes urinaires, qui sont des vésicules extracellulaires dont le contenu dépend de l’activité des cellules émettrices. Nous avons mené deux études qui ont inclus des patients greffés rénaux incidents trois mois après la greffe : Une étude rétrospective pour déterminer la prévalence du phénotype Gordon-like, puis une prospective pour évaluer l’expression de NCC et de pendrine dans les exosomes urinaires. 172 patients ont été inclus dans l’étude rétrospective, dont 26 % présentait le phénotype. Nous avons ensuite recruté 58 patients et 58 volontaires sains. A nouveau, 24 % des greffés présentait le phénotype Gordon-like. Nous montrons, cependant, que les greffés ayant ce phénotype ne présentent pas d’augmentation d’abondance de NCC, pNCC ou pendrine. De plus, nous montrons que les patients greffés sous anticalcineurines ont une abondance significativement moindre de NCC, pNCC dans les exosomes urinaires comparativement aux volontaires.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2019_Di_Ascia.pdf (2.58 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02418474 , version 1 (18-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02418474 , version 1

Cite

Ludovic Di Ascia. Syndrome de Gordon-like induit par les anticalcineurines : une approche clinique et biochimique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02418474⟩
220 View
72 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More