Comparaison des techniques de fermeture cutanée des dispositifs cardiaques rythmiques implantables : colle biologique versus fil non résorbable - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Comparison of cutaneous techniques closure of implantable cardiac rhythm devices: skin adhesive versus non absorbable thread

Comparaison des techniques de fermeture cutanée des dispositifs cardiaques rythmiques implantables : colle biologique versus fil non résorbable

Abstract

Background: multiple options are available for closure of incisions after implantation of cardiac electronic device. The aim of our study was to compare postoperative outcomes between conventional simple interrupted nylon sutures and sutures with a topical skin adhesive, the 2-octyl cyanoacrylate after implantation of cardiac electronic device and to study the medico-economic aspect. Materials and Methods: we retrospectively reviewed the records of all of patients who underwent implantation of a pacemaker (PM) and a cardioverter defibrillator (ICD) between January 2016 and December 2017 with a follow-up of minimum one year. Development of wound complications and cost of each technique were compared. Results: 745 patients were included, 321 in the skin adhesive group (215 PM, 103 ICD, 3 subcutaneous implantable cardioverter defibrillators (S-ICD)) and 424 in the suture group (200 PM, 216 ICD, 8 S-ICD). There were no significant differences between the two groups regarding haematomas (11 that is 3,4% in the skin adhesive group vs. 27 that is 6,4% in the suture group, p=0,0708) and infectious complications (3 that is 0,9% in the skin adhesive vs. 4 that is 0,9% in the suture group, p=1). There was a significant decrease in the number of pocket hematomas in patients implanted with a skin adhesive-closure pacemaker (2.3% vs. 7% in the thread group, p=0.0228), with no significant difference in term of anticoagulant treatment in the thread group (23% vs. 16,3% in the skin adhesive group, p=0.0843). There was also a strong tendency for the number of hematomas to decrease in patients implanted with a pacemaker with an anticoagulant (AVK or AOD) in the skin adhesive group (0% vs. 16,1% in the thread group, p=0.0586). The initial cost of the skin adhesive is higher but the cost away from the hospital is not negligible in the suture group. The global cost of medical care is significantly less in the skin adhesive group. Conclusion: the use of 2-octyl cyanoacrylate topical skin adhesive for wound closure following implantation of electronic cardiac device seems to be safe and cheaper for the community, associated with a significant decrease in pocket hematoma in patients implanted with a pacemaker. This method is an alternative effective option for wound closure in cardiac rhythm device.
Contexte : plusieurs options sont disponibles pour la fermeture de l’incision cutanée après implantation d’un stimulateur cardiaque. L’objectif de notre étude était de comparer les résultats post opératoires entre les sutures conventionnelles simples effectuées avec un fil de nylon et les fermetures par une colle biologique, la 2-octyl-cyanoacrylate après implantation d’un dispositif rythmique cardiaque et d’en étudier l’aspect médico-économique. Matériels et méthodes : nous avons rétrospectivement étudié les dossiers de tous les patients ayant bénéficié de l’implantation d’un pacemaker (PM) ou d’un défibrillateur (DAI) entre janvier 2016 et décembre 2017 avec un suivi minimum de un an. L’apparition de complications dans les deux groupes ainsi que le coût des deux techniques ont été comparés. Résultats : 745 patients ont été inclus dont 321 dans le groupe colle (215 pacemakers (PM), 103 défibrillateurs (DAI), 3 défibrillateurs sous cutanés (S-ICD)) et 424 dans le groupe fil (200 PM, 216 DAI, 8 S-ICD). Il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes concernant les hématomes de loges (11 soit 3,4% dans le groupe colle vs. 27 soit 6,4% dans le groupe fil, p=0,0708) et les complications infectieuses (3 soit 0,9% dans le groupe colle vs. 4 soit 0,9% dans le groupe fil, p=1). Il existait une diminution significative du nombre d’hématomes de loge chez les patients implantés d’un pacemaker avec fermeture par colle (2,3% vs. 7% dans le groupe fil, p=0.0228), et ce sans différence significative en terme de traitement anticoagulant dans le groupe fil (23% vs. 16,3% dans le groupe colle, p=0.0843). Il existait également une forte tendance à la diminution du nombre d’hématomes chez les patients implantés d’un pacemaker sous anticoagulant (AVK ou AOD) dans le groupe colle (0% vs. 16,1% dans le groupe fil, p=0.0586). Le coût initial de la colle est supérieur mais le coût extra-hospitalier est non négligeable pour les patients avec fils. Le coût global de la prise en charge est significativement moindre dans le groupe colle. Conclusion : l’utilisation de la colle biologique 2-octyl cyanoacrylate pour la fermeture des incisions après l’implantation d’un stimulateur cardiaque semble être sûre et moins coûteuse pour la société, associée à une diminution significative d’hématome de loge chez les patients implantés d’un pacemaker. Cette méthode se présente donc comme une alternative efficace à la méthode classique de suture par fil.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2019_Dufont.pdf (665.2 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02420372 , version 1 (19-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02420372 , version 1

Cite

Sarah Dufont. Comparaison des techniques de fermeture cutanée des dispositifs cardiaques rythmiques implantables : colle biologique versus fil non résorbable. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02420372⟩
63 View
71 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More