Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La posture de l’enseignant face à la littérature jeunesse abordant les stéréotypes de genre : comment l’enseignant choisit-il les livres qui lui servent à questionner les stéréotypes de genre, et comment exploite t-il au mieux leurs différences pour mieux les mettre en valeur ?

Résumé : Le 1er mai 2018, après une « campagne d’une violence extrême » comme la qualifiera Milan dans un communiqué de presse, l’éditeur décidera de ne pas rééditer le livre jeunesse On a chopé la puberté face à la polémique. Ce livre avait d’abord été remarqué par plusieurs internautes et signalé. Une pétition a ensuite été proposée par la page Facebook The nasty Uterus - La rage de l’utérus » pour interdire le livre, en raison de l’hypersexualisation de certaines illustrations et textes de ce dernier, et rencontrera un tel succès que près de 150 000 personnes la signeront. Ce livre abordait la question de l’adolescence pour des pré-adolescentes de 9 ans, notamment le fait de devoir cacher sa poitrine naissante pour éviter de se faire siffler par des garçons, ou au contraire de la redresser pour que ses seins soient plus visibles. La construction sociale du genre présuppose une apparition précoce de celui-ci. Plus les rôles sociaux sont acquis précocement, plus ils sont difficiles à déconstruire chez les individus. Certains sont si persuadés de la dimension naturelle du « genre » que la moindre remise en question de l’existence de ceux-ci peut provoquer chez certains de violentes réactions, comme ce fut le cas autour des ABCD de l’égalité. Il existe donc pléthore d’ouvrages abordant ces questions de stéréotypes de genre susceptibles d’enfermer ces derniers dans des schémas prédéterminés, que leur approche les renforcent ou au contraire les questionnent. Or il est déterminant pour l’Éducation Nationale de ne pas se laisser intimider par ce type de réaction et de continuer à proposer des outils pédagogiques servant à l’atténuation de ces stéréotypes. Ces livres suffisent-ils en eux-mêmes à déconstruire ces représentations chez les élèves ? Quelle est la place de l’enseignant dans cette dynamique à la fois au niveau du choix des livres et de leurs diverses approches, et dans l’exploitation qu’il en fait avec ses élèves en tant que support pédagogique ? Pour répondre à ces questions nous nous intéresserons dans une première partie au processus de la construction du genre dans l’environnement social de l’enfant qu’il soit familial, scolaire ou entre pairs, et à quel point ce processus enferme les enfants dans un rôle social, puis nous nous intéresserons dans une seconde partie à la possible remise en question de ces schémas à l’école grâce à un panel diversifié de livres choisis et au résultat de leur exploitation dans le cadre de ma classe de CM1 durant cette année scolaire.
Complete list of metadatas

Cited literature [15 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02421429
Contributor : Admin Upec <>
Submitted on : Friday, December 20, 2019 - 2:38:15 PM
Last modification on : Monday, December 23, 2019 - 1:20:12 AM

File

DUCARUGE_2019_memoire.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02421429, version 1

Collections

Citation

Alexia Ducaruge. La posture de l’enseignant face à la littérature jeunesse abordant les stéréotypes de genre : comment l’enseignant choisit-il les livres qui lui servent à questionner les stéréotypes de genre, et comment exploite t-il au mieux leurs différences pour mieux les mettre en valeur ?. Education. 2019. ⟨dumas-02421429⟩

Share

Metrics

Record views

151

Files downloads

88