Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Développement d'un mode d'exercice mixte urgences-médecine générale pour améliorer l'offre de soins dans les zones de faible densité médicale. Recensement de l'avis des médecins généralistes et urgentistes des Alpes-de-Haute-Provence

Résumé : Introduction : dans les zones à faible densité médicale le maintien de la Permanence de Soins Ambulatoires est un objectif difficile. Les urgences sont en difficulté et les jeunes médecins s’installent peu en zone rurale. Nous nous sommes demandé si le développement d’un mode d’exercice mixte urgence-médecine générale pourrait améliorer l’offre de soins dans les Alpes-de-Haute-Provence. Méthode : nous avons réalisé une étude d’opinion auprès des médecins généralistes et urgentistes du 04 par un questionnaire préétabli pour recenser leur avis sur le développement d’un mode d’exercice mixte. Résultats : 68% des médecins interrogés sont favorables au développement de cet exercice. 72% pensent qu’il inciterait l’installation de médecins et 56% qu’il améliorerait la qualité des soins. Concernant l’amélioration de la qualité de vie des médecins et l’amélioration de l’accès aux soins attendues, les résultats sont plus mitigés (respectivement 37% et 45% d’opinions positives). Discussion : les médecins pensent majoritairement que l’offre de soins peut être améliorée par un mode d’exercice mixte. Ces résultats sont concordants avec les études notamment concernant l’incitation à l’installation puisque ce mode d’exercice est en accord avec les aspirations des médecins souhaitant s’installer. Concernant l’accès aux soins, les mesures actuelles prises pour améliorer la PDSA restent insuffisante et les médecins interrogés pensent pouvoir espérer une amélioration par le développement de ce mode d’exercice. La qualité de vie des médecins reste une source d’inquiétude mais une rémunération salariale semble être associée à une meilleure qualité de vie et le développement de ce mode d’exercice doit s’associer à un questionnement sur ce point. Enfin s’il demeure quelques craintes concernant le suivi des patients, le développement de dossiers médicaux partagés pourrait apporter une solution. Par ailleurs, les médecins pensent que le développement de ce mode d’exercice pourrait améliorer la qualité des soins. Conclusion : devant une situation critique où la densité médicale reste précaire avec des médecins en exercice, proches de la retraite et peu remplacés, le développement d’un mode d’exercice mixte urgences-médecine générale, pourrait, selon les médecins, améliorer l’offre de soins dans le département.
Complete list of metadatas

Cited literature [37 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02428865
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, January 6, 2020 - 11:54:29 AM
Last modification on : Saturday, October 3, 2020 - 3:27:50 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, April 7, 2020 - 7:52:31 PM

File

PEDROSA Thèse pdf.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02428865, version 1

Collections

Citation

Sandra Pedrosa. Développement d'un mode d'exercice mixte urgences-médecine générale pour améliorer l'offre de soins dans les zones de faible densité médicale. Recensement de l'avis des médecins généralistes et urgentistes des Alpes-de-Haute-Provence. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02428865⟩

Share

Metrics

Record views

39

Files downloads

50