Analyse rétrospective mono-centrique au CHU de Clermont Ferrand des oesophagectomies pour cancers oesophagiens - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Analyse rétrospective mono-centrique au CHU de Clermont Ferrand des oesophagectomies pour cancers oesophagiens

Abstract

Contexte : Les cancers de l’oesophage représentent en France la 11ème cause de cancer solide mais la 8ème en terme de mortalité. Son traitement est lourd, consistant très souvent dès les premiers stades en une oesophagectomie. C’est une chirurgie lourde en termes de complications qui modifie durablement la qualité́ de vie des patients. Objectifs : Répertorier de façon exhaustive les patients ayant bénéficié d’une chirurgie carcinologique oesophagienne au CHRU de Clermont-Ferrand entre 2009 et 2019, et identifier les facteurs de risque de complications et tout particulièrement de fistule anastomotique, afin de les dépister le plus précocement possible. Étudier l’impact potentiel d’une stratégie comprenant le dosage de l’amylase salivaire dans les drains thoraciques. Méthodes : 153 patients ont été inclus de mars 2009 à juin 2019. Les données démographiques, histologiques, biologiques ou liées à la chirurgie ainsi que les antécédents ont été relevés. En post-opératoire, la morbi-mortalité, certaines données biologiques sanguines (CRP, globules blancs, albumine…) et le dosage de l’amylase dans les drains (quand il était disponible), ont été renseignés. Résultats : L’âge moyen des patients était de 62±9 ans dont 83% d’hommes. Le score ASA était au moins à 2 pour plus de 75% d’entre-eux. Le taux de fistule anastomotique était de 37,5% et le diagnostic intervenait, en médiane [IQR], au 7ème [5; 27] jour post-opératoire. Plus de 2/3 des patients ont présenté une pneumonie infectieuse. Le taux de mortalité était de 3,3% à J28. En analyse multivariée, le meilleur marqueur biologique était la CRP à J4 pour la prédiction de la survenue d’une fistule anastomotique (AUC : 0,78, IC95% [0,69; 0,87], p<0.001). Conclusion : Malgré un taux élevé de complications, la mortalité des patients reste basse dans notre cohorte. Outre un marqueur de l’inflammation tel que la CRP à J4, l’amylase dosée dans les drains thoraciques semble intéressante pour détecter de façon précoce la survenue d’une fistule anastomotique, mais nécessite une évaluation prospective sur une cohorte de plus grande envergure.
Fichier principal
Vignette du fichier
Aussel Julien.pdf (3.67 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02433576 , version 1 (09-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02433576 , version 1

Cite

Julien Aussel. Analyse rétrospective mono-centrique au CHU de Clermont Ferrand des oesophagectomies pour cancers oesophagiens : Intérêt du dosage de l’amylase salivaire dans les drains thoraciques pour le dépistage précoce de fistules anastomotiques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02433576⟩
165 View
461 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More