Association entre exposition atmosphérique aux polychlorobiphényles (PCB) et cancer du sein : une étude cas-témoins nichée dans la cohorte E3N - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Association entre exposition atmosphérique aux polychlorobiphényles (PCB) et cancer du sein : une étude cas-témoins nichée dans la cohorte E3N

Abstract

Background: Although the genetic and hormonal factors of breast cancer are well identified, they do not explain all cases. Epidemiological and experimental studies have suggested that exposure to environmental pollutants, particularly those with potential estrogenic properties, may have a role in the development of breast cancer. Objective: This study aims to estimate the association between cumulative atmospheric exposure to polychlorinated biphenyls (PCBs) and breast cancer risk in a case-control study nested in the French E3N cohort from 1990 to 2011 in metropolitan France. Method: The E3N cohort, started in 1990, included nearly 100,000 French women born between 1925 and 1950 and members of the MGEN. A nested case-control study of 5,349 cases and 5,349 matched controls was conducted within the French E3N cohort. The addresses of the participants were geocoded. Atmospheric PCB concentrations were estimated by a CHIMERE model and were assigned to subjects based on their residential history. A cumulative PCB exposure was calculated for each subject from inclusion to index date (case diagnosis date). Breast cancer odds ratios (ORs) associated with cumulative PCB exposure and their 95% confidence intervals (CI95%) were estimated using multivariate conditional logistic regression models. Results: Overall, our results showed a statistically significant increase in breast cancer risk related to cumulative atmospheric exposure to PCBs as a continuous variable, after adjustment (OR = 1.13; 95% CI: 1.02-1.24). After stratification by menopausal status at index date, a statistically significant association was observed only in postmenopausal women (OR = 1.13; 95% CI: 1.03-1.25). No statistically significant associations were observed when studying PCBs exposure in quintiles. Discussion: This study is the first to have estimated the impact of atmospheric exposure to PCBs on breast cancer risk. Our results showed a statistically significant increase in breast cancer risk. However, these results should be interpreted with caution and further studies are needed to confirm them.
Contexte : Si les facteurs génétiques et hormonaux du cancer du sein sont bien identifiés, ils ne permettent cependant pas d’expliquer l’ensemble des cas. Des études épidémiologiques et des études expérimentales ont suggéré que l’exposition à des polluants environnementaux, en particulier ceux ayant des propriétés oestrogéniques potentiels, pourrait avoir un rôle dans le développement du cancer du sein. Objectif : Cette étude vise à estimer l’association entre l’exposition atmosphérique cumulée aux polychlorobiphényles (PCB) et le risque de cancer du sein dans une étude cas-témoins nichée dans la cohorte française E3N de 1990 à 2011 en France métropolitaine. Méthode : La cohorte E3N, débutée en 1990, a inclus près de 100 000 femmes françaises nées entre 1925 et 1950 et adhérentes à la MGEN. A partir de la cohorte Française E3N, une étude cas-témoins nichée, composée de 5 349 cas et 5 349 témoins appariés, a été constituée. Les adresses des participantes ont été géocodées. Les concentrations atmosphériques en PCB ont été estimées par un modèle CHIMERE et ont été attribuées aux sujets en fonction de leur histoire résidentielle. Une exposition cumulée aux PCB a été calculée pour chaque sujet, de son inclusion à sa date index (date de diagnostic du cas). Les rapports de cotes (RC) de cancer du sein associés à l’exposition cumulée aux PCB et leurs intervalles de confiance à 95 % (IC95%) ont été estimés par régression logistique conditionnelle multivariable. Résultats : Dans l’ensemble, nos résultats ont montré une augmentation statistiquement significative du risque de cancer du sein en lien avec l’exposition atmosphérique cumulée aux PCB en variable continue, après ajustement (RC = 1,13 ; IC95% : 1,02-1,24). Après stratification sur le statut ménopausique à la date index, une association positive statistiquement significative a été observée uniquement chez les femmes ménopausées (RC = 1,13 ; IC95% : 1,03-1,25). Aucune association statistiquement significative n’a été observée en étudiant l’exposition aux PCB en quintiles. Conclusion : Cette étude est la première à avoir estimé l’impact de l’exposition atmosphérique cumulée aux PCB associée au risque de cancer du sein. Nos résultats ont montré une augmentation statistiquement significative du risque de cancer du sein. Cependant, ces résultats doivent être interprétés avec prudence et d’autres études seront nécessaires pour les confirmer.
Fichier principal
Vignette du fichier
M2EPI_2019_DEYGAS.pdf (2.64 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-02435241 , version 1 (10-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02435241 , version 1

Cite

Floriane Deygas. Association entre exposition atmosphérique aux polychlorobiphényles (PCB) et cancer du sein : une étude cas-témoins nichée dans la cohorte E3N. Santé publique et épidémiologie. 2019. ⟨dumas-02435241⟩
716 View
77 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More