La normoalbuminurie prédit un meilleur pronostic cardiovasculaire à 8 ans, dans le diabète de type 1, avec insuffisance rénale légère à modérée - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Normoalbuminuria predicts less major cardiovascular events and mortality in patients with type 1 diabetes and mild-moderately impaired renal function

La normoalbuminurie prédit un meilleur pronostic cardiovasculaire à 8 ans, dans le diabète de type 1, avec insuffisance rénale légère à modérée

Abstract

Objective. Diabetic kidney disease (DKD) predicts a high cardiovascular morbimortality in type 1 diabetes. Normoalbuminuric DKD is now recognized, but its cardiovascular prognosis has not been fully investigated. We aimed to assess the risk of cardiovascular events and all-cause mortality related to albumin excretion rate (AER) and use of Renin Angiotensin Aldosterone System inhibitors (iRAAS) in type 1 diabetes. Research design and Methods. From the first January 2009 to 31 December 2017, we followed 117 subjects with type 1 diabetes and estimated Glomerular Filtration Rates (eGFR) ranged from 30 to 89 mL/min/1.73m2. Participants were categorized as having “elevated AER”, “normal AER with iRAAS”, and “normal AER without iRAAS”. The main endpoint was a composite of major cardiovascular events or all-cause death. Results. Forty-nine (42%) participants had normal AER without iRAAS. Compared with others, they were mostly women, younger, with a shorter diabetes duration, lower BMI and plasma triglycerides, a higher eGFR, and less common diabetic retinopathy and macroangiopathy. The endpoint occurred in 9 (43%), 14 (30%), and 3 (6%) participants with elevated AER, normal AER/iRAAS+, and normal AER/iRAAS-, respectively (p=0.0008). The risk of endpoint was significantly lower in participants with normal AER/iRAAS- compared to those with elevated AER (HR 0.20 95%CI [0.04-0.76], p=0.02) after adjustment for cofounding variables. No evidence for interaction was observed between eGFR and AER on their association with the endpoint (p=0.46). Conclusions. Normoalbuminuria without iRAAS is less prone to death and major cardiovascular events in subjects with type 1 diabetes and mild-moderately impaired renal function.
Objectif. L’insuffisance rénale d’origine diabétique (IRD) prédit une morbi-mortalité cardiovasculaire élevée dans le diabète de type 1. L’IRD normoalbuminurique est maintenant reconnue, mais son pronostic cardiovasculaire n’a pas été complètement étudié. Notre objectif était d'évaluer le risque d'événements cardiovasculaires et la mortalité, toutes causes confondues, en fonction du taux d'excrétion d'albumine (AER) et de l'utilisation des inhibiteurs du système rénine-angiotensine-aldostérone (iRAAS) dans le diabète de type 1. Méthodes. Nous avons suivi 117 sujets atteints de diabète de type 1, du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2017. Leurs niveaux de fonction rénale, estimés par le débit de filtration glomérulaire (DFG) allaient de 30 à 89 ml/min/1,73 m2. Les participants étaient classés dans la catégorie « AER élevé », « AER normal avec iRAAS » et « AER normal sans iRAAS ». Le critère de jugement principal était la survenue d'événements cardiovasculaires majeurs ou de décès, toutes causes confondues. Résultats. Quarante-neuf participants (42%) avaient un AER normal sans iRAAS. Comparés aux autres, il y avait principalement des femmes, plus jeunes, avec une durée de diabète plus courte, un IMC et des triglycérides plasmatiques plus faibles, un DFG plus élevé. Ils avaient moins de rétinopathie diabétique et de macroangiopathie. Le critère de jugement principal a été observé chez 9 (43%), 14 (30%) et 3 (6%) participants des groupes « AER élevé », « AER normal avec iRAAS » et « AER normal sans iRAAS » (p=0,0008). Le risque de survenue d’un évènement était significativement plus faible chez les participants ayant un AER normal avec iRAAS, par rapport à ceux ayant un AER élevée (HR 0,20 ; 95% IC [0,04-0,76], p=0,02) après ajustement pour les variables confondantes. Aucune corrélation n'a été observée entre le DFG et l'AER sur la survenue d'événements cardiovasculaires majeurs ou de décès (p=0,46). Conclusion. La normoalbuminurie sans iRAAS protège des décès et des événements cardiovasculaires majeurs, chez les sujets atteints de diabète de type 1 et d'insuffisance rénale modérée à modérée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2019_Monlun-Ribes.pdf (4.3 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02438424 , version 1 (14-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02438424 , version 1

Cite

Marie Monlun-Ribes. La normoalbuminurie prédit un meilleur pronostic cardiovasculaire à 8 ans, dans le diabète de type 1, avec insuffisance rénale légère à modérée. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02438424⟩
424 View
304 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More