Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Lesion locations associated with outcomes for post stroke aphasia

Résumé : Introduction et Objectif : Plusieurs études ont identifié comme facteurs pronostiques du rétablissement de l’aphasie l’âge ou le sexe du patient, la latéralité et la taille de la lésion, le sous type d’AVC, la sévérité initiale de l’aphasie. Cependant, il reste encore des difficultés à prédire la récupération de l’aphasie chez les patients atteints initialement d’une aphasie sévère. Le but de cette étude était donc de localiser les lésions associées à une récupération dans une cohorte de patients aphasiques. Méthode : 100 patients aphasiques ont été inclus dans les 14 jours suivant un premier AVC hémorragique ou ischémique de l’hémisphère gauche. Ces patients avaient des séquences d’IRM analysables. La sévérité de l’aphasie a été déterminée en utilisant l’échelle d’évaluation de la sévérité de l’aphasie (ASRS) à la phase aiguë puis à 6 mois post AVC. Une aphasie est définie comme sévère par un score ASRS inférieur à 3. Une bonne récupération à 6 mois était définie par un ASRS de 4 ou 5. Les performances langagières ont aussi été analysées. Dans un premier temps, des images pondérées en diffusion axiale ou en T2* (d’hémorragie intra-cérébrale) ont été importées. Les régions des lésions d’intérêt ont été dessinées à la main, en aveugle par rapport aux données cliniques. Les images ont été ensuite normalisées comparativement à un modèle de cerveau standard dans un espace MNI et appliquées sur un modèle adapté. Les cartes de lésions normalisées ont été analysées selon une approche VLSM (voxel-based lesion-symptom mapping), qui superpose les informations comportementales, à l’information voxel sur les lésions binaires. Les cartes qui résultent de ces travaux ont été corrigées pour des comparaisons multiples. Résultats : Pour tous les patients, un meilleur résultat concernant la récupération de l’aphasie était significativement associé (p <0,01) à l’absence d’atteinte des zones suivantes de l’hémisphère gauche : putamen, gyrus temporal transverse (Helsch), insula, opercule rolandique. Chez les patients avec une aphasie initiale sévère (patients pour lesquels la prévision est la plus complexe), une mauvaise récupération, c’est-à-dire un score ASRS à 6 mois inférieur à 4, était significativement associée (p < 0,05) à une lésion du putamen et du gyrus temporal transverse (Helsch). Conclusion : Cette étude a identifié des zones critiques associées à la récupération de l’aphasie. Il s’agit essentiellement du gyrus temporal supérieur pour les patients atteints d’une aphasie sévère initiale. Ces résultats sont conformes aux précédents résultats de la littérature, mais il s’agit de la première étude qui distingue les patients sévères initialement, dont le pronostic est le plus incertain, et qui analyse ce changement de façon longitudinale.
Complete list of metadatas

Cited literature [106 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02445815
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Monday, January 20, 2020 - 2:01:49 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:47:35 PM

File

HAUWELLE Audrey_CO.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02445815, version 1

Collections

Citation

Audrey Hauwelle. Lesion locations associated with outcomes for post stroke aphasia. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02445815⟩

Share

Metrics

Record views

59

Files downloads

50