Modélisation des dynamiques végétales et trajectoires des sociétés humaines en Europe pendant l'Holocène - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Modelling vegetal species dynamics and human society trajectories in Europe through the Holocene

Modélisation des dynamiques végétales et trajectoires des sociétés humaines en Europe pendant l'Holocène

Abstract

Historically, paleo-environment and paleo-climate were studied through palynology, archaeology and ice-isotope study. Studies were often made on local sites and independently from each other. The European Pollen Database (EPD) allows us to study pollens recorded all over Europe. A new approach is used and consists of taxa dynamics modelling with a Bayesian statistics model. In this way, the influence of climate, human activities and taxa environment will be evaluated on the Holocene era. Climatic and soil data validate hypothesis made from bibliography researches in terms of taxa preferences. However, population density is lowly responsible for taxa extinction and rather allows stands/settlements conservation/sustainability/maintenance. Finally, agricultural intensification is favourable to open up of natural habitats and the colonization of pioneer and herbaceous species. But these practises have a negative effect on tree taxa. The lack of data regarding environmental DNA did not allow us to study it complementary with pollen data and this is still a rising prospect.
Historiquement l’étude des paléo-environnements et des paléo-climats s’est faite à travers la palynologie, l’archéologie, l’anthracologie et l’étude des isotopes de glace. Ces études étaient souvent réalisées sur des sites localisés et indépendamment les unes des autres. La base de données européenne des pollens (EPD) permet aujourd’hui d’étudier les pollens enregistrés sur l’ensemble de l’Europe. Une nouvelle approche est également utilisée puisqu’elle consistera à modéliser les dynamiques végétales suivant un modèle probabiliste bayésien. Ainsi, l’influence du climat, des activités humaines et de l’environnement des taxons seront évalués sur l’ensemble de l’Holocène. Les données climatiques et pédologiques permettent principalement de valider des hypothèses issues de la bibliographie en termes d’écologie des taxons. En revanche la densité de population humaine est peu responsable d’extinction de taxon et permet au contraire majoritairement le maintien des populations végétales. Enfin, l’analyse des pollens confirme que l’intensification de l’agriculture, permettant l’ouverture des milieux, a majoritairement un effet favorable sur la colonisation des espèces pionnières et herbacées et un effet défavorable aux taxons arborés, alors sûrement abattus. Le manque de données n’a pas permis d’étudier les apports de l’ADN environnemental en complément des données polliniques, néanmoins cela reste une perspective prometteuse.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019_Guichardon_Lucie_GE.pdf (12.15 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02446071 , version 1 (20-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02446071 , version 1

Cite

Lucie Guichardon. Modélisation des dynamiques végétales et trajectoires des sociétés humaines en Europe pendant l'Holocène. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02446071⟩
80 View
86 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More