La latéralité dans le cancer colorectal métastatique : quels facteurs pour expliquer les différences de pronostic ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

La latéralité dans le cancer colorectal métastatique : quels facteurs pour expliquer les différences de pronostic ?

Abstract

Des études récentes ont mis en évidence l’impact prédictif et pronostic de la localisation de la tumeur primitive dans le cancer colorectal métastatique. L’objectif de notre étude était d’analyser les différences de présentation clinique et biologique au diagnostic pour expliquer l’impact de la latéralité.
Tous les patients présentant un cancer colorectal métastatique (à l’exclusion des tumeurs du côlon transverse) traités entre le 1/12/2007 et le 1/12/2016 dans notre établissement ont été étudiés. 284 patients (pts) ont été inclus: 83 (29%) avec un cancer du côlon droit (CCD), 123 (43%) avec un cancer du côlon gauche (CCG) et 78 (28%) avec un cancer du rectum (CR). Les métastases hépatiques, pulmonaires, ganglionnaires et péritonéales étaient respectivement retrouvées dans 63%, 36%, 23% et 20% de la population. L'incidence ou le nombre de métastases hépatiques n'étaient pas influencés par la latéralité (p=0.06). L’atteinte péritonéale était significativement plus fréquente dans les cancers coliques (p=0.002); l’atteinte ganglionnaire était plus fréquente dans les CCD (p=0.008), alors que les métastases pulmonaires étaient plus fréquentes dans les CR (p<0.001). Le statut RAS muté était plus fréquent dans les CCD et les CR (p=0.009). Le statut BRAF muté était plus souvent retrouvé dans les CCD (p=0.007), ainsi que le statut MSI (p=0.079) sans toutefois atteindre la significativité. En analyse multivariée : la résection de la tumeur primitive et la réponse complète après le premier traitement étaient significativement associées à une meilleure SG. Il existait une tendance non statistiquement significative pour les CCG et CR. Alors que l’atteinte pulmonaire, péritonéale et ganglionnaire étaient significativement associés à une moins bonne SG.
Ces résultats suggèrent que les CCRm ont une présentation clinique différente au diagnostic. En association avec des caractéristiques moléculaires ces différences peuvent expliquer la différence de pronostic en fonction de la latéralité tumorale.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019NICEM022.pdf (2.52 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02451323 , version 1 (23-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02451323 , version 1

Cite

Maria Kogay. La latéralité dans le cancer colorectal métastatique : quels facteurs pour expliquer les différences de pronostic ?. Human health and pathology. 2019. ⟨dumas-02451323⟩
175 View
298 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More