Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Anticorps spécifiques du greffon fixant le C3d et rejet humoral infra-clinique en transplantation rénale

Résumé : Contexte :
La transplantation rénale représente la thérapeutique de choix dans la prise en charge des patients insuffisants rénaux chroniques. Outre l’accès à la greffe, le rejet du greffon reste le principal enjeu aujourd’hui. On sait maintenant que le contrôle de la réponse humorale, et en particulier la meilleure compréhension du rejet de greffe médié par les anticorps (ABMR) est la clé pour parvenir à de meilleurs résultats sur la survie du greffon et le rejet chronique. La présence d’anticorps dirigés spécifiquement contre le greffon, appelés DSA, dans le sérum du receveur est l’un des critères biologiques du rejet humoral. Or, ces DSA n’ont pas tous le même pouvoir pathogène vis-à-vis du greffon. Il serait utile de trouver de nouveaux outils pronostiques qui permettraient une classification des DSA, pour faciliter le diagnostic précoce de rejet médié par les anticorps afin de prendre en charge plus rapidementles patients à risque de rejet. L’étude de la capacité de fixation du complément par les DSA est une des voies étudiées.
Patients et Méthodes :
Nous avons étudié une cohorte multicentrique de 112 patients transplantés rénaux, touscliniquement stables (créatininémie avec moins de 20% de variation sur les trois derniers mois et protéinurie inférieure à 0.5g/g) et qui ont développé au moins un DSA de novo avec une MFI supérieure à 1000. Nous avons étudié la capacité de ces DSA à fixer le complément, et plus spécifiquement leur positivité au test C3d.Le premier objectif est de savoir si ce test a un intérêt dans l’aide au diagnostic de rejet infra-clinique et en particulier si une positivité au test C3d chez un patient doit inciter à lui faire une biopsie. Le deuxième objectif est de savoir si la positivité précoce du test c3d est un marqueur prédictif d’une moins bonne survie du greffon. Le logiciel de statistiques R a été utilisé. Les résultats avec une p-value inférieure à 0,05 sont considérés significatifs.
Résultats :
On ne retrouve pas de différence significative (p=0,373) entre la proportion de patients C3d+ et C3d- au sein du groupe rejet humoral. Au sein du groupe de patients avec un test C3d positif, on ne retrouve pas plus de patients avec un rejet humoral à la biopsie que de patients sans rejet humoral (p=0,365). 5 ans après la première biopsie, parmi les patients avec une baisse supérieure à 30% de leur fonction rénale initiale, on observe une majorité de patients C3d+ (p=0.09). A 100 mois post-biopsie, la probabilité de non dialyse est de 83% dans le groupe C3d- et elle est de 75% dans le groupe C3d+ (p=0,58). La positivité du test C3d est significativement corrélée à la MFI du DSA immunodominant (p= 0,0001).
Conclusion :
La positivité du test Cd3 ne semble pas être une aide au diagnostic de rejet infra-clinique. Ce test ne peut pas être utilisé pour le choix des patients nécessitant une biopsie. En revanche la positivité précoce du test C3d semble être un marqueur prédictif d’une moins bonne survie du greffon. Mais le test C3d ne semble pas apporter plus d’informations que la MFI au moment de la première biopsie.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [1650 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02458299
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, January 28, 2020 - 3:58:10 PM
Last modification on : Wednesday, April 1, 2020 - 1:25:58 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, April 29, 2020 - 4:41:18 PM

File

KAVERI_Rangolie.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02458299, version 1

Citation

Rangolie Kaveri. Anticorps spécifiques du greffon fixant le C3d et rejet humoral infra-clinique en transplantation rénale. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨dumas-02458299⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

86