Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Apport de l'analyse de l'onde de pouls aux critères d'évaluation du retentissement hémodynamique du canal artériel chez le prématuré de moins de 32 semaines d'aménorrhée

Résumé : Introduction : le canal artériel (CA) persistant réalise un shunt vasculaire entre l'aorte et l'artère pulmonaire responsable d'un bas débit systémique et d'une surcharge pulmonaire à l'origine de la morbi-mortalité associée ; cependant les traitements utilisés pour traiter le CA sont aussi à risque de complication, ce qui nécessite d'établir à chaque fois un rapport bénéfice/risque en faveur de la sécurité de l'enfant. L'échographie trans-thoracique (ETT), technique de référence pour le diagnostic du CA et la sévérité du shunt ductal, est critiquée du fait des corrélations faibles avec les manifestations clinique et l'évolution. De nouveaux marqueurs de sévérité tels que le dosage du Brain Natriuretique Peptide (BNP) et l'analyse de la différence de phase de l'onde de pouls en pré et post ductal (PPD) ont été développés, permettant une approche différente. Objectif : comparer les techniques procédant par la transformée de Hilbert-Huang (HH) et la technique stroboscopique de Poincaré pour l'estimation de PPD dans le cadre de l'évaluation du CA chez le prématuré. Résultats : entre janvier 2010 et juillet 2013, 20 prématurés hospitalisés au CHU d’Amiens ont été inclus, le terme médian à la naissance était de 28 SA [26.9 – 29], le poids médian était de 1085 g [990 – 1252] et la taille de 35,6 cm [34.5 -37]. Le canal artériel était significatif chez 14 prématurés et nécessitait un traitement par ibuprofène (1 cure, n=8 ; 2 cures, n=6). Chez 5 patients, la chirurgie était nécessaire après échec de traitement par ibuprofène. Selon la technique de Poincaré, la valeur de PPD était de 1.836 degré/cm [1.06 - 2.43] ; la valeur correspondante par HH était 1.868 degré/cm [1.09-2.23]. La reproductibilité était satisfaisante avec un coefficient de variation de 10.7 % [5.9 – 20.6]. L’estimation du gradient du délai de propagation du pouls par corrélation croisée (CC) était de 19.8% [14.9-25] de la durée du cycle cardiaque. Les résultats de PPD obtenus par la technique HH et par Poincaré présentaient une relation positive significative (coefficient angulaire 0.69 ; r2=0.56 ; p<0.001). La relation entre PPD par la technique HH et l'index de sévérité hémodynamique par CC était également positive et significative (coefficient angulaire 5.89 ; r² = 0.69 ; p< 0.001). Conclusion : nos résultats montrent une corrélation entre HH et les techniques : Poincaré et CC. La reproductibilité des techniques de Poincaré et de CC était satisfaisante. Il existe une reproductibilité des mesures de ces deux techniques. Ces techniques non invasives pourraient s'intégrer dans une analyse multimodale du retentissement du canal artériel.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [96 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02460424
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Thursday, January 30, 2020 - 9:53:52 AM
Last modification on : Wednesday, April 1, 2020 - 1:22:45 AM

File

Sélégny Maëlle. Thèse d'ex...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02460424, version 1

Collections

Citation

Maëlle Sélégny‎. Apport de l'analyse de l'onde de pouls aux critères d'évaluation du retentissement hémodynamique du canal artériel chez le prématuré de moins de 32 semaines d'aménorrhée. Pédiatrie. 2019. ⟨dumas-02460424⟩

Share

Metrics

Record views

26

Files downloads

29