Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Infarctus du myocarde du jeune fumeur de cannabis‎ : expérience amiénoise

Résumé : Contexte : le cannabis est la drogue illicite la plus consommée en France. De façon cyclique, sa légalisation fait débat et divise la société française. L’impact du cannabis chez les fumeurs victimes d’infarctus du myocarde reste incertain et débattu. Le sujet jeune en serait la principale victime. De plus, les effets cardiovasculaires du cannabis sont méconnus comparativement aux effets psychotropes. Beaucoup de cas cliniques sont rapportés ainsi que des revues de littérature mais peu d’études comparatives ont été réalisées. Objectif : l’objectif de notre étude était de comparer les caractéristiques cliniques, angiographiques, biologiques et les prises en charge de jeunes patients victimes d’un infarctus du myocarde fumeurs de cannabis versus non-fumeurs. Méthode : 90 patients d’âge inférieur ou égale à 45 ans ont été rétrospectivement inclus entre janvier 2010 et décembre 2018, aux soins intensifs cardiologiques du CHU d’Amiens. 44 dans le groupe fumeurs de cannabis et 46 dans le groupe non-fumeurs. L’ensemble des caractéristiques cliniques et paracliniques ainsi que les traitements médicamenteux et interventionnels ont été recueillis. Résultats : l’âge moyen de la population globale était de 35±6.2 ans, 35±5.69 ans dans le groupe des cannabis positifs et 34±6.6 ans dans le groupe des cannabis négatifs (p=0.35). Dans le groupe des cannabis positifs 91% étaient des hommes versus 74% dans le groupe des cannabis négatifs (p=0.0035).77% des « cannabis positifs » et 70% des « cannabis négatifs » étaient des STEMIs (p=0.4). Les cannabis positifs avaient des IMC moins élevés que les cannabis négatifs (24.5±3.2 vs 26.6±5.4, p=0.031) avec des taux d’obèses moins importants (7% vs 22%, p=0.049). Le pic de troponinémie était plus élevé chez les cannabis positifs (51±54 ng/ml vs 28±27ng/ml, p=0.014), également chez les STEMI seuls (62±58 vs 32±29, p=0.013). Le pic de globules blancs était plus élevé dans le groupe des cannabis positifs (14876±5789/mm3 vs 12373±4501, p=0.025). Conclusion : dans notre étude, les marqueurs biologiques de sévérité de l’infarctus du myocarde que sont le pic de troponine et le pic de globules blancs sont plus élevés dans le groupe des fumeurs de cannabis suggérant des infarctus plus graves. Ces résultats sont à confirmer et à confronter à des études portant sur le suivi et le pronostic de ces patients.
Complete list of metadatas

Cited literature [109 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02461224
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Thursday, January 30, 2020 - 3:18:09 PM
Last modification on : Wednesday, April 1, 2020 - 1:22:45 AM

File

Stracchi Valentin. Thèse d'ex...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02461224, version 1

Collections

Citation

Valentin Stracchi. Infarctus du myocarde du jeune fumeur de cannabis‎ : expérience amiénoise. Cardiologie et système cardiovasculaire. 2019. ⟨dumas-02461224⟩

Share

Metrics

Record views

44

Files downloads

67