Conséquences à court terme de la chirurgie robotique en chirurgie colorectale comparées à la cœlioscopie conventionnelle : résultats de la première année du robot DA VINCI XI® dans le service de chirurgie digestive du CHU de Clermont-Ferrand - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Conséquences à court terme de la chirurgie robotique en chirurgie colorectale comparées à la cœlioscopie conventionnelle : résultats de la première année du robot DA VINCI XI® dans le service de chirurgie digestive du CHU de Clermont-Ferrand

Abstract

CONTEXTE : l’utilisation du robot chirurgical est en expansion croissante. Toutefois, les données de la littérature comparant voie robotique et cœlioscopique en chirurgie colorectale ne permettent pas de conclure à une supériorité nette du robot. Depuis Mai 2018, le service de Chirurgie Digestive du CHU de Clermont-Ferrand dispose du robot DA VINCI Xi®. Notre objectif était de comparer nos résultats après un an d’utilisation du robot en chirurgie colorectale à nos résultats en cœlioscopie. MATÉRIELS ET MÉTHODES : l’analyse rétrospective de tous les patients consécutifs opérés d’une chirurgie colorectale entre Mai 2017 et Mai 2019 a été réalisée. Les approches robotique et cœlioscopique ont été comparées. Ont été exclus les patients opérés en urgence, les résections transanales, les chirurgies pour troubles de la statique pelvienne et les chirurgies combinant un geste hépatique avec un geste colorectal. RÉSULTATS : 221 patients ont été analysés, dont 91 dans le groupe robot et 130 dans le groupe cœlioscopie. La morbidité post-opératoire globale à J30 était comparable dans les deux groupes (41,8 % vs 43,2 %, p = 0,273). Le taux de conversion était plus faible dans le groupe robot (7,7 % vs 20,8 %, p = 0,008). La durée opératoire (343,7 +/- 123,0 min vs 256,4 +/- 100,0 min, p < 0,001) et le taux de réadmission à 30 jours (10,0 % vs 2,3 %, p = 0,030) étaient plus élevés dans le groupe robot pendant cette période d’apprentissage. Nous retrouvons par ailleurs des résultats similaires en termes de mortalité (0 % vs 2,3 %, p = 0,270), de pertes sanguines (170,6 +/- 161,2 ml vs 217,4 +/- 314,2 ml, p = 0,380), de reprise chirurgicale (13,3 % vs 17,7 %, p = 0,387), de durée d’hospitalisation (9,6 +/- 8,66 j vs 9,7 +/- 9,0 j, p = 0,861) et de qualité de la résection oncologique entre les deux techniques. CONCLUSION : avec notamment des résultats comparables en termes de morbi-mortalité et de qualité de résection entre les approches robotique et cœlioscopique de référence, cette première évaluation permet donc de valider la poursuite du développement en routine de la chirurgie.
Fichier principal
Vignette du fichier
MONTEL-DENEUVY.pdf (985.52 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02462284 , version 1 (31-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02462284 , version 1

Cite

Anissa Montel Deneuvy. Conséquences à court terme de la chirurgie robotique en chirurgie colorectale comparées à la cœlioscopie conventionnelle : résultats de la première année du robot DA VINCI XI® dans le service de chirurgie digestive du CHU de Clermont-Ferrand. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02462284⟩
184 View
929 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More