Connaissances et prise en charge du pré-diabète par les médecins généralistes à l’île de La Réunion - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Knowledge and attitude of pre-diabetes by general practitioners on Reunion Island

Connaissances et prise en charge du pré-diabète par les médecins généralistes à l’île de La Réunion

Abstract

Introduction: Pre-diabetes is a transitional state between diabetes and normoglycemia. Its prevalence is about 1.5 more than diabetes. An efficient care would reduce the risk of developing type 2 diabetes and cardiovascular diseases. Nowadays, awareness of physicians’ regarding pre-diabetes remains poorly studied. Objectives: To Investigate physicians’ knowledge and attitudes to pre-diabetes. Methods: A cross-sectional study based on electronic surveys was conducted during 4 months among 668 physicians. The questionnaire was elaborated from national recommendations. It was validated and tested before releasing. A descriptive and bi-varied analysis of data was carried out. Results: A total of 121 physicians responded to the questionnaire. Their knowledge about pre-diabetes was good regarding its definition (95 %), its progression (88.4 %) and the necessity of management (86.8 %). Senior physicians better targeted risk factors (sedentary, p < 0.001; precarity, p = 0.03). Even if pre-diabetes’ screening was done by 95,9 % of general practitioners, its prevalence was undervalued. Medical care was mainly based on lifestyle interventions (77.7 %). Diet advices were almost systematically given (92.5 %) but physical activity recommendations were less well known (62.3 %). Physicians perceived some barriers to an effective care including a lack of time (59,5 %) and sustaining patient motivation (76 %). Most of them (93,4%) were favorable to include patients in a therapeutic education program. Conclusion: Awareness of pre-diabetes needs to be raised. Our study showed an underestimation of its prevalence. Prediabetes does not seem to be recognized yet as a disease. Recommendations were not applied consistently in relation to lack of time, supports, and difficulties to sustain patient motivation. This original work was part of the Nutrition-Diabetes program "Dites Non au Diabètes!" which is carried out in three pilot regions. Its limitations are lack of power and memory bias.
Introduction : Le pré-diabète est un état intermédiaire entre la normoglycémie et le diabète. Sa prévalence est estimée à 1,5 fois à celle du diabète. Une prise en charge efficiente permettrait de diminuer le risque de passage au stade de diabète et d’apparition d’évènements cardio-vasculaire. Actuellement, l’attitude et la pratique des médecins généralistes vis-à-vis du pré-diabète restent peu étudiées. Objectifs : Évaluer les connaissances et la prise en charge du pré-diabète par les médecins généralistes. Méthodes : Étude transversale basée sur un questionnaire diffusé par courrier électronique à 668 médecins généralistes durant 4 mois. Le questionnaire a été élaboré à partir d’une revue de la littérature et des recommandations nationales. Il a été validé et testé avant sa diffusion. Une analyse descriptive et bi-variée des données a été réalisée. Résultats : Cent vingt et un médecins ont répondu au questionnaire. Leur connaissance du pré-diabète était bonne concernant sa définition (95%), sa progression (88,4%) et l’intérêt d’une prise en charge (86,8%). Les médecins les plus âgés ciblaient mieux les facteurs de risque (sédentarité, p < 0,001 ; précarité, p = 0,03). Si les participants déclaraient dépister le pré-diabète (95,9%), sa prévalence restait sous-évaluée. Sa prise en charge reposait principalement sur les mesures hygiéno-diététiques (77,7%). Des conseils diététiques étaient quasi-systématiquement donnés (92,5%). Les recommandations sur l’activité physique étaient moins bien connues (62,3%). Le suivi comprenait de nombreux freins à la fois intrinsèques (manque de temps : 59,5%) et extrinsèques (difficulté du maintien de la motivation : 76%). L’inclusion des patients pré-diabétiques dans un programme d’éducation thérapeutique serait perçue comme bénéfique (93,4%). Conclusion : Notre étude a montré une sous-évaluation de la prévalence du pré-diabète car probablement non reconnu comme une maladie. Les recommandations étaient appliquées à des niveaux différents en rapport au manque de temps, de soutiens, et à la difficulté du maintien de la motivation des patients. Ce travail original s’inscrivait en amont du programme de prévention primaire Nutrition-Diabète « Dites Non au Diabète » mené dans trois régions pilotes. Ses limites sont le manque de puissance et les biais de mémorisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
Collet_Anthony_34005985_DIFF.pdf (626.19 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02462355 , version 1 (31-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02462355 , version 1

Cite

Anthony Collet. Connaissances et prise en charge du pré-diabète par les médecins généralistes à l’île de La Réunion. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02462355⟩
181 View
1064 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More