Étude rétrospective de l’incidence des effets indésirables induits par l’immunothérapie et de leurs conséquences sur la survie des patients atteints d’un cancer bronchique ou d’un mésothéliome - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Retrospective study of the incidence of adverse effects induced by immunotherapy and their consequences on the survival of patients with lung cancer or mesothelioma

Étude rétrospective de l’incidence des effets indésirables induits par l’immunothérapie et de leurs conséquences sur la survie des patients atteints d’un cancer bronchique ou d’un mésothéliome

Abstract

Introduction: In lung cancer treatment, the development of immunotherapy has allowed therapeutic progress. Toxicities are different than chemotherapy. The objective was to evaluate adverse effects of immunotherapy and to study the relationship between the number of toxicities and patients survival. Methods: This retrospective, observational study collected data from patients with non-small cell lung cancer (NSCLC) or mesothelioma treated by immunotherapy between January 2017 and June 2018 at the University Hospital of Caen. Results: 99 patients were included, 90 with NSCLC and 9 with mesothelioma. 71 patients received nivolumab, 22 pembrolizumab, 6 nivolumab-ipilimumab. 82.8% experienced an adverse event. It was grade III / IV in 17% of cases. The main toxicities are dermatological (pruritus, erythema) endocrine (dysthyroidism), rheumatologic (arthralgia, inflammatory rheumatism), digestive (hepatitis, colitis), respiratory (interstitial pneumonitis). The median progression-free survival is not reached for patients with more than 4 toxicities compared to 2 months in the absence of toxicity (p <0.001). In patients receiving at least 6 weeks of treatment, it was not reached in the “more than 4 toxicities” group against 2.5 months in the “absence of toxicity” group (p <0.001). The observation is similar in patients treated with nivolumab or pembrolizumab. Conclusion: The adverse effects on immunotherapy are mainly immunological. Patients with the most toxicities of immunotherapy appear to have better progression-free survival.
Introduction : dans le traitement des cancers bronchiques, le développement de l’immunothérapie a permis des progrès thérapeutiques. Les toxicités sont différentes des chimiothérapies. L’objectif était d’évaluer les effets indésirables sous immunothérapie et d’étudier la relation entre le nombre de toxicités et la survie des patients. Méthodes : cette étude rétrospective, observationnelle a recueilli les données des patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) ou d’un mésothéliome traités par immunothérapie entre janvier 2017 et juin 2018 au CHU de Caen. Résultats : 99 patients ont été inclus dont 90 atteints d’un CBNPC et 9 atteints d’un mésothéliome. 71 patients ont reçu du nivolumab, 22 du pembrolizumab, 6 du nivolumab-ipilimumab. 82,8% ont présenté un effet indésirable. Il était de grade III/IV dans 17% des cas. Les principales toxicités sont dermatologiques (prurit, érythème) endocriniens (dysthyroïdie), rhumatologiques (arthralgie, rhumatisme inflammatoire), digestives (hépatite, colite), respiratoires (pneumopathie interstitielle). La médiane de survie sans progression est non atteinte lorsque les patients ont plus de 4 toxicités contre 2 mois en l’absence de toxicité (p<0,001). Pour les patients ayant reçu au moins 6 semaines de traitement elle est non atteinte dans le groupe « plus de 4 toxicités » contre 2,5 mois dans le groupe sans toxicité (p<0,001). L’observation est similaire chez ceux traités par nivolumab ou pembrolizumab. Conclusion : les effets indésirables sous immunothérapie sont principalement immunologiques. Les patients présentant un nombre plus élevé de toxicités semblent présenter une meilleure survie sans progression.
Fichier principal
Vignette du fichier
TEULIER sylvain.pdf (2.79 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02469507 , version 1 (06-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02469507 , version 1

Cite

Sylvain Teulier. Étude rétrospective de l’incidence des effets indésirables induits par l’immunothérapie et de leurs conséquences sur la survie des patients atteints d’un cancer bronchique ou d’un mésothéliome. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02469507⟩
98 View
736 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More