Difficultés des jeunes médecins en présence de patients sous traitement de substitution aux opiacés. Étude qualitative par entretiens semi-directifs en Auvergne - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Difficultés des jeunes médecins en présence de patients sous traitement de substitution aux opiacés. Étude qualitative par entretiens semi-directifs en Auvergne

Abstract

Introduction : Les jeunes médecins ont l’occasion pendant leur formation ou leurs remplacements de se retrouver face à des patients sous TSO, alors même que leurs connaissances en addictologie sont limitées. Des études se sont déjà intéressées au vécu des médecins généralistes à ce sujet, mais les internes et remplaçants n’ont jamais été interrogés. L’objectif de la thèse est d’appréhender les difficultés rencontrées par cette population et d’apprécier leurs compétences à partir de la fiche d’aide à la prescription remise pendant l’entretien. Méthode : 15 entretiens semi-directifs ont été réalisés auprès d’internes en médecine générale et remplaçants non thèsés ayant déjà été confrontés à des patients prenant des TSO. Une analyse thématique a été menée à partir de l’ensemble des retranscriptions. Résultats : Les renouvellements d’ordonnance constituent l’essentiel des expériences rapportées. Les difficultés énoncées sont liées aux connaissances des traitements, en particulier l’initiation qui effraie la plupart des internes. La fiche d’aide permettait aux jeunes médecins de se mettre à jour sur la prescription des TSO. Sur le plan relationnel, un sentiment de méfiance vis-à-vis du patient héroïnomane prédomine avec la peur de la revente et du mésusage. Du fait de représentations négatives, l’alliance thérapeutique est perturbée créant un frein à la relation de confiance. Les prises en charge sont chronophages et l’échec des soins peut décourager les jeunes médecins. Toutefois, l’expérience en addictologie peut totalement modifier l’image de ces patients et la rendre plus positive. Conclusion : Les préjugés sur les héroïnomanes sont ancrés dans la société. Les rencontres individuelles de ces jeunes médecins sont allées au-delà d’une simple formation et ont contredit ces préjugés. Les consultations d’addictologie, l’avis de patient expert et les groupes de pairs pourraient améliorer la perception de ces patients et la façon de les soigner.
Fichier principal
Vignette du fichier
MARTINEZ Camille.pdf (1.24 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02481729 , version 1 (17-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02481729 , version 1

Cite

Camille Martinez. Difficultés des jeunes médecins en présence de patients sous traitement de substitution aux opiacés. Étude qualitative par entretiens semi-directifs en Auvergne. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02481729⟩
230 View
387 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More