Intérêt d’une sédation vigile par Rémifentanil pour la réalisation d’actes de soin douloureux en réanimation - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Remifentanil Target-controlled infusion for ICU procedures generating pain or discomfort

Intérêt d’une sédation vigile par Rémifentanil pour la réalisation d’actes de soin douloureux en réanimation

Abstract

introduction: Procedural pain is frequent in intensive care unit. Our objective was to evaluate the feasibility and tolerance of a vigil sedation using Remifentanil target-controlled infusion (TCI), to perform procedures known to be painful in intensive care. Material and methods: this monocentric, prospective and observational study of routine care was conducted in patients requiring a potentially painful medical care procedure performed with vigil sedation. In accordance with the intensive care unit practices, Remifentanil TCI was used under close monitoring and adapted to the patient’s reactions. The main objective was the success of the procedure without additional analgesia. The secondary objectives were the clinical tolerance, the patient’s and the physician’s comfort during the act/performing the procedure. Results: from May 2014 to December 2015, 95 patients were included, 76% of them underwent fibreoptic bronchoscopy. The other procedures were digestive endoscopies (11%), thoracic drainage (10%), trans-oesophageal echocardiograms (5%), and pressure ulcers cares (2%). The main objective was achieved in 94% of the patients. No severe side effect were reported. The procedure was experienced as “comfortable or very comfortable” by 76% of the patients. On a visual analogical scale from 0 to 10, the median [IQR] comfort of the physician was rated 9 [8-10]. Conclusion: Remifentanil-TCI administered to perform potentially painful care procedures in the intensive care is feasible without rescue analgesics or sedative drugs and displays a safe clinical tolerance.
introduction : En réanimation, les procédures de soin sont une source majeure de douleur et d’inconfort. Notre objectif était d’évaluer la faisabilité et la tolérance d’une sédation vigile par rémifentanil en anesthésie intraveineuse à objectif de concentration (AIVOC), pour la réalisation d’actes douloureux en réanimation. Matériels et méthodes : étude de soins courants monocentrique, prospective et observationnelle, chez des patients nécessitant un acte de soin potentiellement douloureux réalisé sous sédation vigile. Conformément aux pratiques de service, le rémifentanil était utilisé en AIVOC sous monitorage rapproché et adapté aux réactions du patient. L’objectif principal était le succès de la procédure sans recours à une analgésie supplémentaire. Les objectifs secondaires étaient la tolérance clinique, le confort du patient et celui du médecin réalisant le geste. Résultats : de mai 2014 à décembre 2015, 95 patients ont été inclus, dont 76% pour une fibroscopie bronchique. Les autres gestes étaient des endoscopies digestives (11%), drainages thoraciques (10%), échographies trans-oesophagiennes (5%), et soins d’escarres (2%). L’objectif principal a été atteint chez 94% des patients. Aucun effet secondaire grave n’a été constaté. La procédure avait été ressentie comme « confortable ou très confortable » par 76% des patients. Sur une échelle visuelle analogique allant de 0 à 10, le confort médian des opérateurs était de 9 [8-10]. Conclusion : la sédation vigile par rémifentanil en AIVOC pour la réalisation d’actes de soin douloureux en réanimation est faisable sans recours à une sédation ou analgésie complémentaire et bien tolérée sur le plan clinique.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThExe_CARON_Margot_DUMAS.pdf (2.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02483224 , version 1 (18-02-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02483224 , version 1

Cite

Margot Caron. Intérêt d’une sédation vigile par Rémifentanil pour la réalisation d’actes de soin douloureux en réanimation. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02483224⟩
117 View
714 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More