Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le bilan partagé de médication pharmaceutique‎ : contexte, mise en place et retour d'expérimentation sur 250 sujets âgés

Résumé : Contexte : le vieillissement de la population française et la hausse des maladies chroniques entrainent une augmentation de la iatrogénie médicamenteuse chez les personnes âgées. Le bilan partagé de médication (BPM) est un nouveau dispositif mis en place dans les officines permettant d’améliorer la prise en charge des patients âgés polymédiqués. Objectifs : expliquer le concept et le contexte de la mise en place du BPM ; expérimenter le dispositif sur 250 sujets âgés. Faire un descriptif des patients et exposer les interventions pharmaceutiques relevées. Matériel et méthodes : l’expérimentation a été réalisée de manière rétrospective entre janvier et juin 2018 par les 50 étudiants en sixième année officine de la promotion 2018/2019 de l’Université de Picardie Jules Verne. Chaque étudiant a suivi 5 patients (soit 250 patients parmi 50 officines) de plus de 75 ans traités par au moins 5 molécules ou des patients de plus de 65 ans avec au moins une affection de longue durée et traités par au moins 5 molécules. Ces patients doivent recevoir ces traitements pendant une durée consécutive d’au moins 6 mois. Pour réaliser les entretiens des questionnaires spécifiques ont été utilisés et les données de ces entretiens ont été collectées et informatisées sur Excel. Résultats : l’âge médian est de 78 ans, 98% des patients souffrent de pathologies cardiovasculaires. Les patients ont en moyenne 9 médicaments prescrits [min =4 et max =19] par jour. La proportion de patients hyperpolymédiqués est de 41.6%, c’est-à-dire qu’ils ont au moins 10 médicaments prescrits par jour. Le nombre de prise(s) par jour moyen est de 12.3 [min =4 et max =33]. Parmi les 197 patients pour lesquels nous disposons de la donnée : 53% des patients n’ont pas de problème d’observance. Au total ; 430 IP ont été déclarées par les étudiants. Trente-sept IP ont été faites par rapport au débit de filtration glomérulaire, 7 concernent la kaliémie et 93 IP relèvent d’une prescription de MPI. Les MPI les plus retrouvés sont : zopiclone (n=15), bromazepam (n=12), oxybutynine (n=9), rilménidine (n=9), hydroxyzine (n=8), alprazolam (n=5), zolpidem (n=4) et amitriptyline (n=3). Les 3 IP les plus retrouvées concernent les benzodiazépines (n=56), les IPP (n=47) et les vaccins (n=43). Les IP ont été acceptées dans 34% des cas, 20% ont été refusées et 46% sont non renseignées. Conclusion : cette étude a permis d’évaluer l’impact du BPM sur les prises en charge médicamenteuse des personnes âgées. Une collaboration avec le prescripteur semble primordiale pour améliorer ce nouveau dispositif.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [89 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02492226
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Wednesday, February 26, 2020 - 5:26:21 PM
Last modification on : Thursday, May 14, 2020 - 1:16:09 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, May 27, 2020 - 7:52:13 PM

File

Khayat Yasmine. Thèse d'exerc...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02492226, version 1

Collections

Citation

Yasmine Khayat. Le bilan partagé de médication pharmaceutique‎ : contexte, mise en place et retour d'expérimentation sur 250 sujets âgés. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨dumas-02492226⟩

Share

Metrics

Record views

31

Files downloads

36