Étiologies et caractéristiques cliniques des troubles neurocognitifs majeurs compliquant les pathologies bipolaires : étude d’une cohorte rétrospective mono centrique de 31 patients - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Etiologies and clinical characteristics of major neurocognitive disorders complicating bipolar disorders: study of a retrospective mono-centric cohort of 31 patients

Étiologies et caractéristiques cliniques des troubles neurocognitifs majeurs compliquant les pathologies bipolaires : étude d’une cohorte rétrospective mono centrique de 31 patients

Abstract

We present the results of a monocentric retrospective study of 62 patients with bipolar disorder referred by their psychiatrist for suspected major neurocognitive disorder conducted at the Institut des Maladies Neurodégénératives de Bordeaux between january 2015 and april 2019. Out of 62 patients, 31 had a major neurocognitive disorder after a median follow-up of 2 years, 27 patients had a minor neurocognitive disorder, and 4 patients had no cognitive impairment. Among the 31 patients, 15 had dementia criteria whose etiologies were: 5 probable or possible Alzheimer's diseases (AD), 2 mixed dementias, 2 vascular parkinsonians, 1 Parkinson's disease dementia, 4 Lewy body dementias and 1 fronto temporal dementia. Sixteen patients remained undiagnosed. The existence of behavioural disorder, temporo-spatial disorientation, apathy, extrapyramidal syndrome and anosognosia were significantly associated with dementia, with no difference between known dementias and dementias without etiology. Dementia patients without diagnosis had a dysexecutive profile, MMS around 23 (4-30), but a significant functional dependency and a loss of autonomy in the foreground . The paraclinical assessment did not find any abnormalities in the biomarkers of AD, but showed diffuse atrophy and mild leukopathy in cerebral MRI. PET scans revealed diffuse temporal hypometabolisms associated with either frontal or parietal hypometabolism. Dementia patients without etiological diagnosis were significantly more likely to be bipolar type 1 (31%) with disabling bipolar disease (37%), neuroleptic (87.5%) and/or anticholinergic (93.7%). Course of neurocognitive disorders showed relatively stable MMS , but a degraded functional autonomy. Patients with bipolar disorders who develop major cognitive disorders with atypical presentations, but with common characteristics, may present neurodegradation secondary to bipolar disorder whose underlying pathophysiologies are still unknown.
Nous présentons les résultats d’une étude rétrospective mono centrique de 62 patients souffrant de trouble bipolaire adressés par leur psychiatre pour suspicion de trouble neurocognitif majeur réalisée à l’Institut des Maladies Neurodégénératives de Bordeaux entre janvier 2015 et avril 2019. Sur 62 patients, 31 présentaient un trouble neurocognitif majeur après un suivi médian de 2 ans, 27 patients avaient un trouble neurocognitif mineur, et 4 patients n’avaient pas de trouble cognitif. Parmi les 31 patients, 15 avaient des critères de démence dont les étiologies étaient : 5 Maladies d’Alzheimer (MA) probable ou possible, 2 démences mixtes, 2 syndromes parkinsoniens vasculaires, 1 démence de la Maladie de Parkinson, 4 démences à Corps de Lewy et 1 démence fronto temporale. Seize patients restaient sans diagnostic. L’existence de trouble du comportement, de désorientation temporo-spatiale, d’apathie, de syndrome extrapyramidal et d’anosognosie étaient significativement associées aux démences, sans différence entre les démences connues et les démences sans étiologie. Les patients déments sans diagnostic avaient un profil dyséxécutif, un MMS conservé 23 (4-30), mais une dépendance fonctionnelle importante et une dégradation de l’autonomie au premier plan. Le bilan paraclinique ne retrouvait pas d’anomalie des biomarqueurs de MA, des atrophies diffuses et une leucopathie discrète en IRM cérébrale. Les TEP scanner mettaient en évidence des hypométabolismes temporaux diffus associés soit à un hypométabolisme frontal, soit pariétal. Les patients déments sans diagnostic étiologique étaient significativement plus souvent des bipolaires de type 1 (31%) avec une maladie bipolaire invalidante (37%), sous antipsychotique (87,5%) et/ou sous anticholinergique (93,7%). Ces troubles cognitifs majeurs avec des présentations atypiques chez les patients souffrant de troubles bipolaires pourraient être le résultat d’une neurodégradation secondaire à la bipolarité dont la physiopathologie sous-jacente reste encore inconnue.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2019_Gregoire.pdf (3.92 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02492732 , version 1 (27-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02492732 , version 1

Cite

Chloé Grégoire. Étiologies et caractéristiques cliniques des troubles neurocognitifs majeurs compliquant les pathologies bipolaires : étude d’une cohorte rétrospective mono centrique de 31 patients. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02492732⟩
131 View
493 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More