Efficacité et tolérance d'une tri-chimiothérapie par FOLFIRINOX dans le cancer du pancréas chez les sujets âgés - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Efficacy and safety of FOLFIRINOX in older patients with pancreatic adenocarcinoma

Efficacité et tolérance d'une tri-chimiothérapie par FOLFIRINOX dans le cancer du pancréas chez les sujets âgés

Abstract

Introduction: incidence of pancreatic adenocarcinoma increase with age. FOLFIRINOX is actually the most effective treatment for pancreatic adenocarcinoma. There is currently very few data on the use of FOLFIRINOX on elderly patients diagnosed with pancreatic adenocarcinoma. The aim of this study was to evaluate the efficacy and tolerance of FOLFIRINOX on elderly patients treated for pancreatic adenocarcinoma. Methods: we conducted a retrospective study in two centers between 2012 and 2018. We included patients with a pancreatic adenocarcinoma histologically prouved. Metastatic and locally advanced tumors were included. Patients were divided in three groups, according to there age : over 70 years, from 65 to 70 years and under 65. For survival analysis, the were also divided into two groups: metastatic patients with palliative chemotherapy by FOLFIRINOX and locally advanced tumors treated by induction chemotherapy with FOLFIRINOX. The primary endpoint was overall survival for metastatic patients. For the second group with locally advanced tumors, the primary endpoint was the porportion of patients finishing the chemotherapy initially planned. Univariable and multivariable analysis were done to explore the predictive factors of survival. Results: 217 patients were included : 80 patients were included in the over 70 years group, 53 were in the 65 to 70 years group and 84 patients in the under 65 group. Most patients were in good condition, PS 0-1. Seventy-two percent of patients had primary reduction on FOLFIRINOX doses in the first group (over 70). Sixty-eight percent had a reduction in the 65 to 70 group and 55% in the third group (p= 0,05). Median overall survival for metastatic patients was 12,9 months in the over 70 group, 11,8 months in the 65 to 70 years group and 9,8 months in the under 65 group. For the locally advanced group, 68% finished the planned chemotherapy in the over 70 group. There were 82% and 72% to finish the planned treatment in the two others groups, without significant difference. Predictive factors of survival were advanced age, neurotoxicity du to oxaliplatin (HR = 0,36, [CI 95% : 0,23 – 0,56], p < 0,0001) and hematotoxicity (HR = 0,30, [CI 95%: 0,12 – 0,80], p < 0,015). Tolerance was similar in the three groups. Conclusion: we showed that elderly, selected patients older than 70 years old andtreated for pancreatic adenocarcinoma by FOLFIRINOX survive the same way as the younger patients, with the same toxicity profile.
Introduction : l’incidence de l’adénocarcinome du pancréas (AP) augmente avec l’âge. Il existe actuellement très peu de données sur l’administration d’une tri-chimiothérapie par FOLFIRINOX chez le sujet âgé atteint d’AP, qui est pourtant le traitement qui a montré la meilleure efficacité en termes d’allongement de la survie. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’efficacité et la tolérance du FOLFIRINOX, chez des patients atteints d’AP et âgés de plus de 70 ans. Méthodes : dans cette étude rétrospective bi-centrique, nous avons inclus des patients avec un diagnostic d’AP prouvé histologiquement, localement évolués ou métastatiques et traités par FOLFIRINOX, entre 2012 et 2018. Les patients étaient séparés en trois groupes en fonction de l’âge : patients âgés de 70 ans et plus, patients de 65 à 70 ans, et patients de moins de 65 ans. Pour les analyses de survie, ils étaient également séparés en deux groupes en fonction du stade de la maladie : tumeur métastatique avec chimiothérapie palliative par FOLFIRINOX et tumeur localement évoluée avec FOLFIRINOX en chimiothérapie d’induction. Le critère de jugement principal pour le groupe de patients métastatiques était la survie globale en fonction de l’âge. Dans le groupe des patients présentant une tumeur localement évoluée, le critère de jugement principal était le nombre de patients qui terminaient la séquence thérapeutique de traitement par FOLFIRINOX, en fonction de l’âge. Une analyse univariée et multivariée des facteurs prédictifs de survie a été réalisée. Résultats : deux cent dix-sept patients ont été inclus : 80 patients avaient 70 ans et plus, 53 patients avaient entre 65 et 70 ans, et 84 patients avaient moins de 65 ans. Il s’agissait de patients en bon état général, majoritairement OMS 0 ou 1. Soixante-douze pour cent des patients ont eu une réduction de doses dès la 1ère cure dans le groupe des patients 70 ans, 68% ont eu une réduction dans le groupe des 65-70 ans et 55% dans le groupe des moins de 65 ans (p = 0,05). Parmi les 133 patients présentant un AP métastatique, la médiane de survie globale était de 12,9 mois dans le groupe de patients âgés de plus de 70 ans, de 11,8 mois dans le groupe de patients de 65 à 70 ans et de 9,8 mois dans le groupe des moins de 65 ans. La différence n’est pas statistiquement significative entre les trois groupes. Pour les patients présentant un AP localement évolué, dans le groupe d’âge ≥ 70 ans, 68% des patients ont terminé la séquence thérapeutique prévue, contre 82% dans le groupe 65-70 ans et 72% dans le groupe d’âge < 65 ans. La différence n’était pas significative entre les groupes. Les facteurs prédictifs d’une amélioration de la survie dans notre étude étaient l’âge avancé, la neurotoxicité à l’oxaliplatine (HR = 0,36 IC 95% : 0,23 – 0,56, p < 0,0001) et la toxicité hématologique (HR = 0,30 IC 95% : 0,12 – 0,80, p < 0,015). La tolérance de la chimiothérapie était similaire dans les trois groupes d’âge. Conclusion : notre étude a montré que les patients âgés de plus de 70 ans, atteints d’AP, en bon état général et traités par FOLFIRINOX présentent une survie similaire aux patients plus jeunes, avec un profil de tolérance du traitement équivalent.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2019_Herran.pdf (2.41 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02493315 , version 1 (27-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02493315 , version 1

Cite

Cécile Herran. Efficacité et tolérance d'une tri-chimiothérapie par FOLFIRINOX dans le cancer du pancréas chez les sujets âgés. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02493315⟩
219 View
597 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More