Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La Maladie des Exostoses Multiples : Analyse du génotype et phénotype d'une cohorte de 135 familles

Résumé : Contexte : La maladie des exostoses multiples est une pathologie génétique autosomique dominante rare caractérisée par le développement de nombreuses excroissances osseuses entourées de cartilage (ostéochondromes) au niveau des os longs. Des mutations dans les gènes EXT1 et EXT2 sont trouvées dans près de 90 % des patients. Objectif : L’objectif de ce travail est d’analyser les mutations identifiées et les caractéristiques cliniques de la cohorte nationale de patients atteints de cette pathologie, étudiés au sein du laboratoire de génétique moléculaire de Clermont-Ferrand. Méthode : L’analyse moléculaire par séquençage Sanger ou MLPA des gènes EXT1 et EXT2 a été réalisée chez 135 familles (comprenant 180 individus atteints dont 168 ont été testés sur le plan génétique) au sein du laboratoire de génétique moléculaire de Clermont-Ferrand et les données cliniques ont été complétées rétrospectivement. Résultats : Parmi les 135 familles analysées, 112 variants pathogènes ou probablement pathogènes ont été retrouvés dont 45 n’ayant jamais été décrits dans la littérature ou les bases de données. 75 variants ont été identifiés dans EXT1 : 35 frameshift, 14 non-sens, 10 faux-sens, 10 mutations affectant l’épissage, 5 grandes délétions dont 1 délétion en mosaïque et 1 duplication. Il s’agit du 2e cas de duplication décrit dans EXT1 jusqu’à maintenant. 37 variants ont d’autre part été identifiés dans EXT2 : 5 frameshift, 22 nonsens, 4 faux sens, 4 affectants l’épissage et 2 délétions de grande taille. Parmi les familles restantes, 8 variations de signification indéterminée (VOUS) ont été retrouvées dans EXT1 (7/8) ou EXT2 (1/8). Enfin, aucun variant n’a été identifié dans les régions analysées chez 15 patients présentant une maladie des exostoses multiples confirmée cliniquement. Les données cliniques ont pu être obtenues pour 65 patients atteints appartenant à ces familles et comprenant 36 femmes et 29 hommes âgés de 4 à 69 ans. Conclusion : Ce travail constitue l’une des rares cohortes de grande taille au niveau international et permet donc de mieux caractériser le spectre mutationnel et phénotypique associé à la maladie des exostoses multiples. Nous décrivons notamment ici le second cas de duplication dans le gène EXT1.
Complete list of metadatas

Cited literature [54 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02493866
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Friday, February 28, 2020 - 11:32:24 AM
Last modification on : Saturday, February 29, 2020 - 1:35:58 AM

File

MAGRY VIRGINIE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02493866, version 1

Collections

Citation

Virginie Magry. La Maladie des Exostoses Multiples : Analyse du génotype et phénotype d'une cohorte de 135 familles. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02493866⟩

Share