Enquête sur l’activité dermatologique du médecin généraliste en Aquitaine et la nécessite d’un avis dermatologique ou télédermatologique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Investigation into the dermatological activity of the General Practitioner in Aquitaine and the need for a dermatological or teledermatological informed opinion

Enquête sur l’activité dermatologique du médecin généraliste en Aquitaine et la nécessite d’un avis dermatologique ou télédermatologique

Abstract

Introduction: the need for a dermatological consultation presents us with problems of distance and access to a dermatologist and the possibility of some waiting. Teledermatology could be a worthwhile and accessible tool for the general practioner (GP) in terms of diagnosis and therapy. The aim of our study was to define the GPs' needs for teledermatology in Aquitaine before setting up such a system. Methods: we have carried out a prospective practice investigation through an online questionnaire bearing on the dermatological activity of the Academic Internship Supervisor General Practitioner (AISGP) in Aquitaine. In the course of one week in November and one week in December, each training doctor in level 1 internship filled in an online questionnaire on the reasons for dermatological consultation and the need for a dermatological or teledermatological informed opinion by the GP observed Results: in all, 141 pairs of training doctor/AISGP have answered the questionnaire. Out of 6533 consultations, 434 involved a dermatological complaint, which corresponds to an occurrence rate of 6.6 %. In 77.9% of the cases, the GP was able to give a diagnosis with an average degree of certainty of 8.6 out of 10. The majority of the causes were infectious (27.6%), allergic (15.7%) and traumatic (9.7%). No second opinion was needed in 65.2% of the 434 cases. When it was found necessary, it was a teledermatological opinion in 28.3% of the cases and a dermatological one in 14.7%. The AISGP's age and experience do not seem to have had an influence on the need for a teledermatological second opinion. The Gps preferred this technique to the dermatological consultation in the case of pathologies assumed to be infectious or allergic, but showed no preference in the case of tumoral pathologies. Conclusion: teledermatology can be an alternative to dermatological consultation with a restriction in the cases of tumoral pathologies. Experimentation is needed to assess the feasibility of this new method.
Introduction : la demande d'une consultation de dermatologie pose des problèmes de distance et d'accès au dermatologue ainsi que de délai d'attente. La télédermatologie pourrait être pour le médecin généraliste (MG) un outil diagnostique et thérapeutique intéressant et accessible. L’objectif de notre travail était de définir les besoins en télédermatologie des MG en Aquitaine avant la mise en place d’un tel dispositif. Méthodes : nous avons mené une enquête de pratique prospective sur l’activité dermatologique des MG maître de stage des universités (MSU) en Aquitaine. Chaque interne en stage de niveau 1 a rempli au cours d’une semaine en novembre et une autre en décembre un questionnaire en ligne sur les motifs de consultation dermatologiques et la nécessité d’un avis dermatologique ou télédermatologique par le praticien observé. Résultats : au total, 141 binômes constitués d’un interne et son MSU ont répondu au questionnaire. Parmi les 6533 consultations, 434 comportaient une plainte dermatologique correspondant à une incidence de 6,6 %. Un diagnostic était posé par le MG dans 77,9 % des cas avec un degré de certitude moyen de 8,6 sur 10. La majorité des motifs étaient infectieux (27,6 %), allergiques (15,7 %) et traumatiques (9,7 %). Aucun avis n’était requis dans 65,2 % des 434 cas. Lorsqu’il paraissait nécessaire, il s’agissait d’un avis télédermatologique dans 28,3 % des cas et dermatologique dans 14,7 %. L’âge et l’expérience du MSU ne semblait pas influer sur la demande d’avis télédermatologique. Cette technique avait la préférence des MG pour les pathologies présumées infectieuses ou allergiques, mais était choisie à part égale avec les consultations pour les pathologies tumorales. Conclusion : la télédermatologie peut être une alternative à la consultation dermatologique avec une réserve émise pour les pathologies tumorales. Une expérimentation est nécessaire pour évaluer la faisabilité de cette nouvelle méthode.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Layan.pdf (2.89 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02494532 , version 1 (28-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02494532 , version 1

Cite

Aude Layan. Enquête sur l’activité dermatologique du médecin généraliste en Aquitaine et la nécessite d’un avis dermatologique ou télédermatologique. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02494532⟩
94 View
640 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More