La Shigellose : une nouvelle IST ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Shigellosis: a new sexual transmitted disease

La Shigellose : une nouvelle IST ?

Abstract

Objectives: sexual transmitted shigellosis among Men who have Sex with Men (MSM) and emergence of antibiotic resistances is a well-known issue worldwide but has never been described in France. Our first purpose was to confirm the circulation of a multi- resistant cluster in Bordeaux area. Furthermore, completing an epidemiologic study we were also interested in giving behavioral study tracks to explain this new dissemination. Methods: this was a descriptive epidemiological retrospective study. From January 1st 2015 to September 30th 2018, we studied male patients over 18 years old with a positive culture for Shigella spp. with or without a positive Polymerase Chain Reaction (PCR) for Shigella spp. / E. coli enteroinvasive beforehand. Data was extracted from the University Hospital and private laboratories in Bordeaux. Strains sent to the E. coli, Shigella, Salmonella National Reference Center (CNR-ESS) were identified through cgMLST analysis. Socio-behavioral data was collected from patients’ medical records when followed by the Infectious Diseases Department or from surveys filled in through general practitioners prescribers of bacteriological exams. Results: we observed a huge increase of male cases with positive culture for Shigella spp. during the third quarterly of 2018 with a sex ratio of 9. During this period, 27 male strains of S. sonnei g constituted the cgMLST HC10/698 cluster. Bacteriological data showed a multi-drug resistant strain with high minimum inhibitory concentration (MIC) concerning azithromycin (AZM) with MIC > 256 mg/L and ciprofloxacin (CIP) with MIC 33 mg/L. Median age for shigellosis diagnosis among the cluster was 39 years old. Seven out these 27 subjects fulfilled a self-report: 6/7 were MSM, among them six usually practiced bucco-anal and digito-anal sex, half of them were usually involved in genito-oral activities just after anal sex; all except one did not report any travel out of Gironde, France during and before the infection. Conclusions: a cluster of a multi-drug resistant Shigella sonnei g was identified during the study period. Stool bacteriological analysis should be prescribed by general practitioners to adapt the management and limit the spread. Hypothesis of sexual transmission should be considered when diarrheas occur in MSM. Preventive behavior should be privileged to manage the occurrence of other sexually transmitted infections.
Objectifs : la shigellose sexuellement transmise chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) et l’émergence de résistances aux antibiotiques ont souvent été traitées dans la littérature mais n’ont jamais été décrites en France. Notre objectif premier était de confirmer la circulation d'un cluster multi-résistant dans la région de Bordeaux. Une enquête épidémiologique concernant le cluster devait nous donner des éléments de compréhension de sa dissémination sexuelle supposée. Méthodes : étude épidémiologique descriptive rétrospective menée du 1er janvier 2015 au 30 septembre 2018. Étaient spécifiquement étudiés les patients ≥ 18 ans avec une culture positive pour Shigella. Les données étaient extraites de la base du CHU et de quelques laboratoires privés de Bordeaux Métropole. Les souches masculines envoyées au Centre National de Référence des E. coli, Shigella, Salmonella du 3ème trimestre 2018 ont été génétiquement analysées. Les données socio-comportementales étaient collectées à partir des dossiers médicaux du CHU ou de questionnaires transmis aux patients par leur médecin généraliste. Résultats : 69 patients masculins (correspondant à 71 souches) ont été inclus dans cette étude (âge médian 40 ans). Il a tout d’abord été observé une forte augmentation de l’incidence des infections masculines à shigella au cours du 3ème trimestre 2018, avec un sex-ratio homme/femme à 9. Ces infections étaient majoritairement très symptomatiques. Une majorité de S. sonnei a été isolée (55/71, 77,5 %), essentiellement de type g (43/55) dont 31 ont pu être génotypées. Vingt-sept de ces 31 souches de S. sonnei g constituaient un cluster (cgMLST HC10/698). Cette souche épidémique était multi-résistante avec une concentration minimale inhibitrice (CMI) élevée à l'azithromycine (CMI > 256 mg/L) et à la ciprofloxacine (CMI 33 mg/L). Au sein de ce cluster, les données socio-comportementales de sept hommes ont été analysées. Six étaient HSH, tous rapportaient des rapports bucco-anaux et digito-anaux. Cinq pratiquaient des fellations réceptives immédiatement après pénétration anale. Enfin, cinq n'ont signalé aucun voyage en dehors de la Gironde précédant l'infection. Conclusion : un cluster de souches de Shigella sonnei g multi-résistantes a été identifié avec une dissémination rapide durant l’été 2018 chez des HSH de Bordeaux, très vraisemblablement par voie sexuelle. Une analyse bactériologique de selles devrait être systématiquement prescrite par les médecins généralistes face à une diarrhée chez un HSH, avec pratiques à risques, pour adapter la prise en charge thérapeutique, et afin de limiter la propagation de ces infections. Une information, des patients et des soignants, sur ces pratiques à risque devra être envisagée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Bourguignon.pdf (2.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02495897 , version 1 (02-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02495897 , version 1

Cite

Chloé Bourguignon. La Shigellose : une nouvelle IST ?. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02495897⟩
186 View
1262 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More