Relation entre l’usage d’e-cigarettes, l’usage de cannabis et la poly consommation de produits psychoactifs en médecine générale : données de l’étude e-TAC - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Relationship between cannabis use or co-use of psychoactive products and use of e-cigarettes in general practice: data from the e-TAC study

Relation entre l’usage d’e-cigarettes, l’usage de cannabis et la poly consommation de produits psychoactifs en médecine générale : données de l’étude e-TAC

Abstract

Introduction: cannabis use in France is particularly high, compared to the rest of Europe. Nine % of the French population in 2014 co-used some psychoactive products, exposing themselves to the cumulative risks of all products consumed. The main objective of our study was to study the influence of cannabis use or co-use of psychoactive products on the evolution of e-cigarette use over 12 months. Methods: prospective cohort study in eight general practice clinics in Aquitaine area (France) between 2015 and 2016. Logistic regression models were performed to obtain an estimate of the probability of staying or becoming a current vaper at 12 months, depending on the reported use of cannabis over the past year or co-use, at baseline. Results: in our study, 473 patients were included and 272 were interviewed at 12 months. During follow-up: 8.8% became experimenters of e-cigarettes; 9 patients remained current vapers and 4 patients become current vapers. There was no statistically significant association between becoming or remaining vaper during follow-up and being co-users or users of cannabis at baseline. Conclusion: our study has not demonstrated a link between cannabis use or psychoactive products co-use and the current use of e-cigarettes. It is possible that users of cannabis and poly-consumers more try e-cigarettes than other patients in general medicine, without maintaining themselves more than the others durably in this use.
Introduction : la consommation de cannabis en France est particulièrement élevée comparée au reste de l’Europe. La poly-consommation concernait 9 % de la population française en 2014 et expose aux risques cumulés des produits consommés. L’objectif principal de notre étude était d’étudier l’influence de l’usage du cannabis et de la poly-consommation sur l’évolution de l’usage de cigarette électronique sur 12 mois. Méthodes : étude de cohortes prospectives dans huit cabinets de médecine générale en Aquitaine entre 2015 et 2016. Des modèles de régression logistique ont été utilisés pour obtenir une estimation de la probabilité de rester ou devenir vapoteur actuel à 12 mois en fonction de l’usage déclaré à l’inclusion de cannabis sur l’année écoulée ou d’une poly-consommation. Résultats : dans notre étude, 473 patients ont été inclus et 272 ont pu être réinterrogés à 12 mois. Au cours du suivi : 8,8 % sont devenus expérimentateurs d’e-cigarettes ; 9 sujets le sont restés vapoteurs actuels et 4 sujets le sont devenus. Aucune association statistiquement significative n’a été trouvée entre le fait de devenir ou rester vapoteur au cours du suivi et celui d’être poly-consommateurs ou usagers de cannabis. Conclusion : notre étude n’a pas démontré de lien entre usage de cannabis ou poly-consommation et usage actuel de cigarette électronique. Il est possible que les usagers de cannabis et les poly-consommateurs expérimentent davantage la cigarette électronique que les autres patients vus en médecine générale, sans pour autant se maintenir plus que les autres durablement dans cet usage.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Germemont.pdf (2.45 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02499861 , version 1 (05-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02499861 , version 1

Cite

Nicolas Germemont. Relation entre l’usage d’e-cigarettes, l’usage de cannabis et la poly consommation de produits psychoactifs en médecine générale : données de l’étude e-TAC. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02499861⟩
40 View
68 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More