Impact d’un groupe d’affirmation de soi en SSR d’addictologie : stratégies de coping, attachement et estime de soi - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Impact of an assertive training group in a rehabilitation center: coping strategies, attachment and self-esteem

Impact d’un groupe d’affirmation de soi en SSR d’addictologie : stratégies de coping, attachement et estime de soi

Abstract

Social skills training, including assertive training group, has become a recommended therapeutic strategy in substance use disorders. This work aims to evaluate the impact of an assertive training group on several factors: coping strategies, self-esteem and the quality of attachment strategies. In a group of patients with a substance use disorder, we assessed the scores of a coping scale (WCC), a questionnaire to determine the type of attachment (RSQ), an assertiveness scale (Rathus), self-esteem scale (Rosenberg) and depression and anxiety scale (HAD), before and after participating in the assertive training group, which took place from October 2018 to January 2019 in a rehabilitation center in Alfortville. The averages at each scale before and after the group were compared through a Student’s test. 11 patients were included in the study. At the end of the group, there was no significant change in coping strategies, type of attachment or quality of assertiveness. There was an increase in the average selfesteem score of 15,9% (p<0,01) and a decrease in mean depression scores (11,9%) and anxiety scores (7,9%) (p<0,03). The assertive training group can be a good therapeutic tool in the treatment of substance use disorders. This work may be completed by further studies with a larger number of participants.
Dans le traitement des troubles liés à l'usage (TLU) de substances psychoactives, la formation aux compétences sociales (dont le groupe d'affirmation de soi) est devenue une stratégie thérapeutique recommandée. Ce travail a pour objectif d'évaluer l'impact d'un groupe d'affirmation de soi (GAS) sur plusieurs facteurs : les stratégies de coping, l'estime de soi et la qualité de l'attachement des patients participants. Nous avons évalué chez un groupe de patients présentant un TLU de substances psychoactives les scores d'une échelle de coping (WCC), un questionnaire permettant de déterminer le type d'attachement (RSQ), une échelle d'affirmation de soi (Rathus), d'estime de soi (Rosenberg) et de dépression et d'anxiété (HAD) avant et après la participation au GAS, qui s'est déroulé d'octobre 2018 à janvier 2019 en SSR d'addictologie à Alfortville. Les moyennes à chaque échelle avant et après le groupe ont été comparées par un test t de Student. 11 patients ont été inclus dans l'étude. À l'issue du groupe, il n'a pas été observé de modification significative des stratégies de coping, du type d'attachement ou de la qualité de l'affirmation de soi. On note une augmentation de la moyenne du score d'estime de soi de 15,9% (p < 0,01) et une baisse de la moyenne des scores de dépression (11,9%) et d'anxiété (7,9%) (p < 0,03). Le groupe d'affirmation de soi peut se révéler un bon outil thérapeutique dans le traitement de la maladie addictive. Ce travail pourra être complété par d'autres études avec un plus grand nombre de participants.
Fichier principal
Vignette du fichier
RACHINE Emilie Psy.pdf (1.23 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02500097 , version 1 (05-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02500097 , version 1

Cite

Émilie Rachine Pierron. Impact d’un groupe d’affirmation de soi en SSR d’addictologie : stratégies de coping, attachement et estime de soi. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02500097⟩
237 View
1465 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More