Les blessures liées à la pratique du breakdance : étude épidémiologique transversale descriptive chez les danseurs amateurs et professionnels de plus de dix-huit ans - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Breakdance injuries: transversal epidemiologic study to amateurs and professionals over eighteen years old

Les blessures liées à la pratique du breakdance : étude épidémiologique transversale descriptive chez les danseurs amateurs et professionnels de plus de dix-huit ans

Abstract

Objective: The primary aim of this study was to determine the incidence and anatomical location of injuries to amateur and professional breakers in France. The secondary aims were to research the risk factor of such injuries and describe particularly the mechanisms of injuries to the wrist. Method: 94 dancers were interviewed either during competitions or via the internet by means of a two-part questionnaire. The first part was a self-administered questionnaire, the second part was a structured interview. Results: There was an incidence of 2,25 injuries per 1000 hours of exposure. The main anatomical locations were the wrist (20.31%), the ankle (15.63%), the knee (12.50%), the shoulder (10.94%), and the cervical spine (10.16%). The most traumatic moves were ‘the flare’ (wrist) and ‘the halo’ (cervical spine). The main mechanisms of injuries to the wrist were overuse (80%) and landing (20%). Dancers who had done some muscular reinforcement with a coach had less injuries (p=0,032). Conclusion: Breakers' injuries are common and particularly affect the wrist. The most traumatic moves are those that require technical skills, repetition of impact, and non-physiological positions. ‘The flare’ generates injuries via repeated axial compression of the wrist, with a dorsal flexion and ulnar tilt. Muscular reinforcement with a coach could be a protective factor.
Objectif : l'objectif principal de cette étude était de déterminer l’incidence ainsi que la localisation anatomique des blessures chez les breakeurs amateurs et professionnels en France. Les objectifs secondaires étaient de rechercher l’existence de facteurs favorisant l’apparition des blessures ainsi que de décrire les mécanismes lésionnels des blessures du poignet. Méthode : 94 danseurs ont été interrogés lors de compétitions et par internet à l’aide d’un questionnaire en deux parties. La première était réalisée en autonomie, la seconde sous forme d’entretien dirigé. Résultats : il y avait une incidence de 2,25 blessures pour 1000 heures d’exposition. Les principales localisations de blessures étaient le poignet (20.31%), la cheville (15.63%), le genou (12.50%), l’épaule (10.94%) et le rachis cervical (10.16%). Les mouvements les plus traumatiques étaient le thomas (poignets) suivi de la couronne (rachis cervical). Les principaux mécanismes lésionnels des blessures aux poignets étaient l’overuse (80%) suivi du landing (20%). Les danseurs faisant du renforcement musculaire encadré par un coach se blessaient moins que les autres (p=0,032). Conclusion : les blessures chez les breakeurs sont fréquentes et touchent particulièrement le poignet. Les mouvements les plus traumatiques sont ceux présentant une difficulté technique, une répétition d’impacts et des positions aphysiologiques. Au poignet, le thomas génère des blessures via une répétition de compression axiale, poignet en flexion dorsale et inclinaison ulnaire. Le renforcement musculaire encadré par un coach pourrait être un facteur protecteur.
Fichier principal
Vignette du fichier
COUSIN Florian.pdf (4.77 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-02500704 , version 1 (06-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02500704 , version 1

Cite

Florian Cousin. Les blessures liées à la pratique du breakdance : étude épidémiologique transversale descriptive chez les danseurs amateurs et professionnels de plus de dix-huit ans. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02500704⟩
253 View
1497 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More