Représentations de l’intérêt de l’hypnose pour les troubles du sommeil chronique chez des médecins généralistes hypnothérapeutes. Étude qualitative par entretien semi-dirigés auprès de 14 médecins généralistes d’Île-de-France - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Représentations de l’intérêt de l’hypnose pour les troubles du sommeil chronique chez des médecins généralistes hypnothérapeutes. Étude qualitative par entretien semi-dirigés auprès de 14 médecins généralistes d’Île-de-France

Abstract

Introduction : l’insomnie chronique affecte 15,8 % des 15-85 ans. La prise en charge actuellement recommandée comprend la prescription d’hypnotiques pour une durée courte. De nombreuses études ont permis de montrer leur effet délétère lorsque l’usage devenait chronique. La France occupe la deuxième place européenne en termes de consommation. Les thérapies cognitivocomportementales sont le traitement non médicamenteux de première intention dans l’insomnie chronique. L’hypnothérapie peut être une alternative car elle offre des méthodes pratiques permettant de gérer l’anxiété et de favoriser l’endormissement. L’objectif principal de notre étude était d’explorer l’intérêt ainsi que l’usage de l’hypnose pour traiter les troubles du sommeil chroniques du point de vue de médecins généralistes hypnothérapeutes d’Ile-de-France. Matériel et méthodes : nous avons mené une étude qualitative phénoméno-pragmatique. Ont été inclus des médecins généralistes thésés ayant un exercice libéral en Ile-de-France et formés à l’hypnose. Des entretiens semi-directifs enregistrés ont été réalisés jusqu’à obtention de la saturation des données. Une analyse thématique du verbatim recueilli a été effectué jusqu’à l’émergence d’un arbre de thèmes et de sous thèmes. Résultat : la population recrutée comptait quatorze médecins dont deux femmes et douze hommes. La saturation des données a été atteinte. Les principaux résultats étaient que les troubles du sommeil étaient rarement le motif premier de venue des patients en hypnothérapie et qu’il n’y avait pas de techniques spécifiques pour la prise en charge des insomnies. Néanmoins, une amélioration du sommeil était régulièrement constatée par les médecins que ce soit pour une prise en charge spécifique ou non. Le marqueur d’efficacité recherché était principalement la diminution ou l’arrêt des médicaments hypnotiques. La majorité se disaient satisfait des résultats, mais remarquaient le manque de possibilité d’évaluation. L’hypnose avait une place importante dans la pratique de tous les médecins interrogés et leur donnait l’impression d’entrainer des changements positifs dans leur pratique médicale quotidienne ainsi que dans leur vie personnelle. Les contraintes de temps et financières induites par le manque de reconnaissance de la pratique étaient les principaux freins exprimés. Conclusion : selon les médecins généralistes hypnothérapeutes, l’hypnose permet une approche globale dont les bénéfices dépassent la simple question de l’efficacité vis-à-vis de la plainte du patient. Des études quantitatives devront être menées pour objectiver ces constats.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThExe_HAMEDI-SANGSARI_Guillaume_DUMAS.pdf (1.42 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02501097 , version 1 (19-06-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02501097 , version 1

Cite

Guillaume Hamedi Sangsari. Représentations de l’intérêt de l’hypnose pour les troubles du sommeil chronique chez des médecins généralistes hypnothérapeutes. Étude qualitative par entretien semi-dirigés auprès de 14 médecins généralistes d’Île-de-France. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02501097⟩
136 View
696 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More