Entre ombre et lumière : deux logiques en tension dans le métier de Conseiller Pénitentiaire d’Insertion et de Probation auprès des personnes condamnées, au prisme du discours des professionnel.le.s - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Entre ombre et lumière : deux logiques en tension dans le métier de Conseiller Pénitentiaire d’Insertion et de Probation auprès des personnes condamnées, au prisme du discours des professionnel.le.s

Abstract

Heir to a culture of social work, the profession of Penitentiary Counsellor of Insertion and Probation (PCIP/ Probation agent) was created 20 years ago. Its main mission is to prevent recidivism, which involves two dimensions: social and criminological. Since its origin, to this day, it has undergone profound changes, which leads to a professional identity quest for the PCIP. Are they social workers, criminologists, probation officers? The purpose of this research is to try to better define ‘this shadow work’, which is difficult to say and get recognized. It is a comprehensive approach to explain the often necessary arrangements to reconcile care and constraint. These two accompanying logics, if they are sometimes complementary, can come back into tension. This implies for the PCIP to adapt its professional posture in order to support in a benevolent way, people constrained on the judicial plane to succeed in creating with them, a ‘relationship of trust framed reciprocal’ and thus contribute to giving meaning to the sentence.
Héritier d’une culture de travail social, le métier de Conseiller Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (CPIP) a été créé il y a 20 ans. Il a pour mission principale : la prévention de la récidive, qui implique deux dimensions : sociale et criminologique. Depuis, son origine, jusqu’à ce jour, il a subi de profondes mues, ce qui engendre pour les CPIP, une quête identitaire sur le plan professionnel. Sont-ils des travailleurs sociaux, des criminologues, des agents de probation ? Cette recherche a pour but d’essayer de mieux définir « ce métier de l’ombre », difficile à dire et faire reconnaitre. Il s’agit d’une démarche compréhensive pour expliciter les arrangements souvent nécessaires afin de concilier care et contrainte. Ces deux logiques d’accompagnement, si elles sont parfois complémentaires, peuvent rentrer en tension. Cela implique pour le CPIP d’adapter sa posture professionnelle afin de prendre en charge de manière bienveillante, des personnes contraintes sur le plan judiciaire pour parvenir à créer avec elles, une « relation de confiance encadrée réciproque » et ainsi contribuer à donner du sens à la peine.
Fichier principal
Vignette du fichier
MEM2_EdwigeGBADAMASSI_ 2019.pdf (1.59 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02502520 , version 1 (01-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02502520 , version 1

Cite

Edwige Gbadamassi. Entre ombre et lumière : deux logiques en tension dans le métier de Conseiller Pénitentiaire d’Insertion et de Probation auprès des personnes condamnées, au prisme du discours des professionnel.le.s. Sciences de l'Homme et Société. 2019. ⟨dumas-02502520⟩
608 View
1091 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More