« Quand les formateurs jettent l'encre... » : sociologie d'une professionnalité en écriture(s) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

« Quand les formateurs jettent l'encre... » : sociologie d'une professionnalité en écriture(s)

Abstract

Trainer in a social work training establishment, I decided to invest my professional field and to conduct the survey among my fellow colleagues. How do social work trainers relate to writing? This question, which was the starting point of my research, led me to explore the writing practices of trainers in social work and more specifically, the articles they can produce outside of their working hours. Why engage in this kind of writing? What can lead social work trainers to write articles? And what are the repercussions of this writing on their professional environment, on their profession, on themselves? Through an inductive investigation which is part of a comprehensive sociological approach, I was able to highlight that the writing of these articles is far from trivial. This practice goes far beyond the scriptural gesture and constitutes an approach that allows social work trainers to assert their professionalism, to establish their legitimacy in an uncertain professional context and to write themselves the contours of a profession which still remains to be invented collectively.
Formatrice dans un établissement de formation en travail social, j’ai décidé d’investir mon terrain professionnel et de mener l’enquête parmi mes collègues. Quel rapport les formateurs en travail social entretiennent-ils avec l’écriture ? Cette question, qui fut le point de départ de ma recherche, m’a conduit à explorer les pratiques d’écriture des formateurs en travail social et plus spécifiquement, les articles qu’ils peuvent produire en dehors de leur temps de travail. Pourquoi se livrer à ce genre d’écriture ? Qu’est-ce qui peut conduire les formateurs en travail social à écrire des articles ? Et quelles sont les répercussions de cette écriture sur leur environnement professionnel, sur leur métier, sur eux-mêmes ? A travers une enquête inductive qui s’inscrit dans une démarche sociologique compréhensive, j’ai pu mettre en exergue que l’écriture de ces articles est bien loin d’être anodine. Cette pratique dépasse largement le geste scriptural et constitue une démarche qui permet aux formateurs en travail social d’affirmer leur professionnalité, d’établir leur légitimité dans un contexte professionnel incertain et d’écrire eux-mêmes les contours d’un métier qui reste encore à inventer collectivement.
Fichier principal
Vignette du fichier
MEM2_GaëlleGrand_2019.pdf (2.2 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02502578 , version 1 (09-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02502578 , version 1

Cite

Gaëlle Grand Guitay. « Quand les formateurs jettent l'encre... » : sociologie d'une professionnalité en écriture(s). Sciences de l'Homme et Société. 2019. ⟨dumas-02502578⟩
375 View
574 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More